evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 14e > Actualités, Paris 14e > Vie de quartier, Paris 14e > Vie citoyenne, Paris 14e > Un élu du Parti radical demande des excuses à Pascal Cherki pour son tweet de (...)

Un élu du Parti radical demande des excuses à Pascal Cherki pour son tweet de la semaine passée

Dernière mise à jour : lundi 12 juin 2017, par Benoît

Mardi dernier, le maire du 14e Pascal Cherki a, indirectement, mis en parallèle l’actuelle tentative de séduction des électeurs du FN par Nicolas Sarkozy et des actions menées par le Führer. Au lendemain du débat d’entre-deux tours mettant aux prises François Hollande et l’actuel président de la République, le président du Parti Radical du 14e Philippe Péjo a choisi d’en remettre une couche...

Dans le 14e arrondissement de Paris, les élections législatives sont clairement lancées. Ainsi Philippe Péjo, président du Parti Radical du 14e a choisi d’attaquer le maire PS de l’arrondissement Pascal Cherki là où cela fait mal. Ce dernier a en effet fait parler de lui la semaine passée en publiant cette phrase sur Twitter : "Au rythme où il va Sarkozy va terminer la campagne en réclamant l’annexion des sudètes et de Dantzig et va déclarer la guerre à la Pologne." Cette pique à l’égard du président-candidat a provoqué un tollé (lire l’article ci-dessous) et Pascal Cherki a rapidement retiré ce tweet du réseau social.

Une semaine plus tard, le radical Philippe Péjo publie une lettre ouverte à l’attention de Pascal Cherki : "Vos propos, indignes d’un élu de la République, constituent une insulte délibérée à l’endroit du peuple français et du premier de ses représentants. (...) Nombre de Français et de vos administrés parisiens ont été, à juste titre, profondément outrés par votre message. (...) En conséquence, je vous demande une nouvelle fois et publiquement de présenter vos excuses à nos compatriotes." Philippe Péjo et Pascal Cherki sont tous deux candidats aux élections législatives dans la 11e circonscription de Paris (qui comprend une partie du 14e arrondissement). Un avant goût des futurs débats ?


Sarkozy, Hitler... Le tweet du maire du 14e Pascal Cherki provoque un tollé (article du 26 avril 2012)

"Au rythme où il va Sarkozy va terminer la campagne en réclamant l’annexion des sudètes et de Dantzig et va déclarer la guerre à la Pologne." (@pascalcherki, Twitter)

Voilà donc, mot pour mot, la phrase que le maire du 14e arrondissement de Paris a lâchée sur Twitter mardi soir. Ne filez pas sur le réseau social, le message a disparu depuis ce mercredi soir, Pascal Cherki se justifiant dans un second message daté du 25 avril 2012 :

Entre-temps, environ 24h se sont écoulées. Et dans ce laps de temps, le maire du 14e en a vu de toutes les couleurs. A l’affût du moindre faux pas dans les rangs du PS, les élus de droite, dans la capitale, n’ont pas tardé à répliquer...

Brigitte Kuster, maire UMP du 17e : "Je demande à François Hollande et Bertrand Delanoë de condamner publiquement les propos odieux du maire du 14e. (...) Quant au PS, il doit sérieusement s’interroger sur la valeur des candidats qu’il investit aux législatives !" (communiqué publié mercredi)

Philippe Péjo, président du Comité radical du 14e et conseiller du président du Parti Radical Jean-Louis Borloo : "Il est indigne et inadmissible que de tels propos soient prononcés par un élu de la République. Par là-même, il méprise les peuples d’Europe qui ont subi l’annexion et la barbarie du régime nazi." (communiqué publié mercredi)

L’affaire a même franchi les frontières de la capitale. Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes et grand habitué des polémiques, a lui aussi réagi sur Twitter : "Honteux, indignes et pathétiques les propos de @pascalcherki comparant @NicolasSarkozy à Hitler. Jusqu’où iront les amis de @fhollande ?" La candidate UMP aux législatives à Roubaix Salima Saa a suivi le mouvement sur le réseau social : "Pascal Cherki compare #NS à Hitler dans 1 twitt. La gauche ne recule devant aucune #indignité #immoralité. Que le #PS s’explique !" Et maintenant, suite ou fin ?

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.