eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 14e > Actualités, Paris 14e > Sorties, Paris 14e > Archives sorties, Paris 14e > Sauvegarde de la ferme Montsouris : la Ville de Paris s’engage

Sauvegarde de la ferme Montsouris : la Ville de Paris s’engage

Dernière mise à jour : vendredi 25 octobre 2013, par Morgan

Ça passe ou ça casse... Le prochain conseil de Paris devra décider de valider ou non le projet de rachat par la ville de la ferme de Montsouris et du bâtiment dit "Pavillon troubadour" situés sur le site de la Tombe Issoire, une décision qui devrait déterminer une bonne fois pour toutes de son avenir.

En effet, le Ministère de la culture a fait savoir aux différentes parties qu’il allait bientôt accorder son permis de construire au propriétaire actuel du site, le promoteur immobilier Soferim, qui prévoit d’y construire logements et équipements urbains.

Dès lors, saisie par la mairie du 14eme arrondissement, la Ville de Paris a fait le choix de proposer au propriétaire du terrain le rachat pour 6 millions d’euros de ces deux bâtiments remarquables, une proposition de la dernière chance pour les comités de défense du site de la Tombe-Issoire.

La négociation a permis par ailleurs d’obtenir du promoteur qu’il consente des servitudes importantes autour du bâtiment de la ferme permettant ainsi d’envisager, dans le respect du PLU, des destinations différentes pour ce bâtiment, dans le respect complet de ce patrimoine remarquable.

En 2003, le promoteur immobilier Soferim achetait une parcelle de 2750 m2 au 26, rue de la Tombe-Issoire (14e) pour 6.38 millions d’euros.

Problème : ce site est celui de la dernière ferme de Paris, la ferme Montsouris, qui surplombe la seule carrière souterraine médiévale de la capitale classée monument historique. Autrement dit, c’est dans un sacré nid de guêpes que la Soferim a mis les doigts et ce n’est pas le seul promoteur à avoir été pris au piège : depuis vingt ans les promoteurs ont tenté le coup sans réussir, voyant systématiquement leurs permis de construire et de démolir annulés.

Il faut dire que les habitants du 14e arrondissement ne se laissent pas faire et semblent prêts à tout pour sauvegarder ce lopin de terre. Ils étaient des dizaines ce dimanche 4 décembre à manifester devant le site de la ferme Montsouris ; des manifestants qui, malgré la pluie, étaient soutenu en personne par quelques élus : Célia Blauel (EELV), Paul Roussier (PCF) et René Dutrey (EELV).

Après avoir obtenu une suspension des travaux depuis le 6 octobre, le comité de défense du site (Collectif de Port-Mahon) semble être en bonne voie pour bouter de nouveaux entrepreneurs hors de leur territoire. Lors du conseil d’arrondissement du 5 décembre, le maire du 14e, Pascal Cherki et les élus EELV Romain Paris et PCF Paul Roussier ont présenté un vœu, pour que de nouveaux permis de démolir ne soient pas délivrés, tant que la Soferim n’a pas obtenu une autorisation de travaux. Ce vœu a été voté à l’unanimité.

Alors qu’une partie de la ferme, baptisée la maison du vacher, vient d’être démolie par l’entrepreneur, le temps presse pour les défenseurs de ce site historique.

Adresse

26, rue de la Tombe-Issoire, Paris 75014

Messages