eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Musique > Concerts & tournées > The Voice : Spleen en concert à Paris

The Voice : Spleen en concert à Paris

Dernière mise à jour : samedi 27 janvier 2018, par Jean

Spleen, auteur, chanteur, performer, est révélé en 2005 par la compilation CQFD du magazine Les Inrockuptibles. Un style entre poésie parlée, soul acoustique et rap tranquille, à découvrir en concert.

Spleen, auteur, chanteur, performer, est révélé en 2005 par la compilation CQFD du magazine Les Inrockuptibles. Un style entre poésie parlée, soul acoustique et rap tranquille, à découvrir en concert.

Né en 1982 dans la région parisienne, Spleen vient d’une famille où l’art a forcé la porte d’entrée. Comme dans beaucoup de foyers, le slogan était "passe ton bac d’abord" ! Des parents stricts, un père très érudit, qui souhaitait que ses enfants fassent de brillantes études et qui voulait même, comme le dit Spleen, "que ses enfants parlent mieux le français que les français eux-mêmes !" Mais s’il passe son bac sans problème, ce jeune sportif qui pratique le hand-ball à haut niveau se sent pousser des ailes. Plus que tout, il rêve de faire de ce sport son métier, mais n’y parvient malheureusement pas. Il revient donc à son rêve d’enfant, la musique.

Très vite, ce chanteur à la voix soul trouve le chemin des scènes parisiennes pour improviser des jams sessions avec ses potes musiciens, d’abord au sein de Heez Bus, où il chante en duo avec Hugh Coltman, puis des Blacks and White Skins, un collectif protéiforme dont il est à l’origine et qui regroupe musiciens, cinéastes, danseurs, peintres et plasticiens.

Après une aventure théâtrale qui l’emmène en tournée pendant un an, la musique redevient la priorité de Spleen, et il commence ses collaborations sur l’album des Cocorosie, deux sœurs New-Yorkaises rencontrées dans un club de jazz de Saint-Germain des Prés. C’est le début d’une longue collaboration : trois albums et une tournée mondiale de près d’un an et demi où Spleen fera de nombreuses rencontres entre autres, TV On The Radio, Antony & The Johnsons, ou encore Devendra Banhart.

2005 est décidément un très bon cru pour Spleen. Son premier projet She Was A Girl remporte le concours CQFD des Inrockuptibles. Au même moment, Cédric Klapish le découvre sur la scène des Nuits Zébrées de Radio Nova et lui demande une apparition de la B.O de son dernier film, Les Poupées russes.
Avec Comme un enfant, son deuxième album paru en septembre 2008, tout commence mais Spleen ne part pas de zéro bien au contraire. Le chanteur s’y livre, plus serein que jamais. D’ailleurs, Marc Lumbroso, son producteur, lui fait totalement confiance au point de le laisser co-réaliser lui-même le clip du premier single Tu l’aimeras. Bien sûr, il choisit de travailler avec les artistes qu’il apprécie : Pauline Croze, Cocorosie et Yael Naïm.

Après avoir participé à la tournée de Devendra Banhart et partagé la scène avec Pauline Croze, ou Keziah Jones, Spleen se produit à présent seul dans les salles de concert. Le lauréat du concours CQFD 2005 des Inrockuptibles donne notamment un concert au Nouveau Casino, à Paris, le 31 octobre 2013, une salle dans laquelle il était déjà passé en janvier 2010. Le chanteur y défend son troisième album, Voices, disponible depuis le 7 octobre 2013. Ce disque succédant à She Was a Girl (2005) et Comme un enfant (2008) a été uniquement composé avec sa voix. Réalisé seul, chez Spleen, ce disque dense et diverisifié dévoile une autre facette de sa personnalité et lui permet de revenir à l’origine de sa musique. Découvrez ci-dessous le clip de l’extrait Gotta, réalisé, produit, monté, et dirigé par Spleen, entre Melbourne et Sydney.

Son parcours dans The Voice
Sans doute en quête d’une plus grande notoriété, Spleen se présente au casting de The Voice. Sa version sous acide du Toxic de Britney Spears séduit tout d’abord Pagny et Mika, puis Jenifer. "J’ai accepté de faire The Voice pour trouver des voix comme la tienne, lui lancera un Mika Enthousiaste. Il y a 55 personnes dans ton corps qui t’aident à chanter. Tu peux toucher à la pop, à la folk, mais tu vas toujours rester toi et ça c’est le signe d’un artiste qui a le potentiel de rester et je dois travailler avec toi." C’est l’interprète de Relax qui recrute finalement le candidat.
Lors de sa battle, Spleen fait face à Pierre Edel. Pour Mika, ce sont deux voix qui "déchirent" sur Bennie and the Jets d’Elton John. Si Pierre a clairement sa place dans la compétition, Spleen conserve les faveurs du coach. Il est sans doute plus difficile à encadrer, mais aussi plus proche artistiquement de Mika.
En "épreuve ultime", le candidat tente un coup de poker en choisissant de présenter Ziggy de Céline Dion. Mika apprécie son "cinéma" et le retient pour les directs.

Éliminé début avril 2014, Spleen fourmille de nouveaux projets. Quelques semaines après son éviction, il annonce son envie de devenir réalisateur et évoque une collaboration avec Michel Gondry...

Pour découvrir l’agenda 2014 des concerts à Paris, cliquez ici ! Et pour l’agenda des concerts 2015, cliquez là !
Et pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.