.evous
> > > > >

Steidl : quand la photographie devient livre, de Robert Frank à Karl Lagerfeld

Depuis 2008, la Monnaie de Paris participe au Mois de la Photo.
Cette année, c’est à une personnalité incontournable du monde de la photographie que la Monnaie de Paris rend hommage : Gerhard Steidl.

Henri Cartier-Bresson affirmait que « la photo se regarde dans les livres, pas au mur ». L’exposition propose une visite inédite de la photographie au livre.

Du 9 novembre au 19 décembre 2010

Fondateur, en 1972, de la maison d’édition et de l’imprimerie qui portent son nom, Steidl a contribué à la diffusion du travail des plus importants photographes d’hier et d’aujourd’hui au travers d’ouvrages admirables. La qualité de la mise en page, de la typographie, le choix du papier, l’extrême soin porté à la fabrication même du livre en font un objet d’art prisé de tout amateur. Les artistes – photographes, mais aussi plasticiens ou écrivains – qui ont collaboré avec Steidl parlent d’une expérience unique, tant au plan technique qu’en matière de complicité, de créativité et d’amitié. Ils sont fort nombreux, dans le monde entier : à ce jour deux mille deux cents livres ont vu le jour, au rythme actuel d’un livre de photographie par jour. C’est à la genèse de ces ouvrages que souhaite s’attacher l’exposition : comment naît un “livre Steidl”, comment il se construit, pourquoi, mieux que tout autre, il nous séduit.

L’exposition, déjà présentée au musée de l’Elysée de Lausanne, fait notamment la part belle aux œuvres de Jim Dine et de Karl Lagerfeld, afin d’évoquer la profusion de leurs créations et la profondeur de leurs liens avec Gerhard Steidl, personnalité incontournable du monde de la photographie.
Exemple du lien privilégié que tisse Steidl avec ces artistes, l’œuvre Hot Dream de Jim Dine, composée de cinquante-deux livres. A partir de photos et de dessins – “des images de ma vie jusqu’ici”, explique l’artiste –, Dine a produit un volume par semaine pendant l’année 2008.

Une quarantaine d’images de la MEP établissent également un dialogue entre la photographie et le livre. Une vingtaine de photographes dont Henri Cartier-Bresson, Robert Frank, David Bailey, John Baldessari ou Raymond Depardon, qui tous ont travaillé avec Steidl, ont été soigneusement sélectionnés : en écho avec leurs images, leurs livres.

Horaires
Tous les jours de 11h à 18h,
sauf le lundi

Tarif : 6 €
Tarif réduit : 4€

Source : la MEP, la Monnaie de Paris

11 quai de Conti 75006 Paris

Adresse

Mots-clés