eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Guides France > Bretagne > Tourisme industriel dans les Côtes d’Armor

Tourisme industriel dans les Côtes d’Armor

Dernière mise à jour : mercredi 20 août 2014

Le village sidérurgique des forges des Salles :

Les Forges des Salles
22570 Perret
02 96 24 94 85
http://www.lesforgesdessalles.info/

Retour au XIXe siècle à la frontière du Morbihan à 10 km à l’ouest de Mur de Bretagne.
Un village dans un état exceptionnel, un des plus beau témoin du patrimoine industriel.

Vous replongez dans la vie d’un haut fourneau à bois (la forêt de Quénécan entoure le village). Les choses sont dans l’état même du jour de 1877 où tout s’arrêta.

Le site se visite d’avril à septembre.

L’ancien village sidérurgique est intacte : du haut fourneau pour la fabrication de la fonte, aux halles de stockage du bois. De la maison du maître de forge, aux logements des ouvriers. De la cuisine à la cantine. De l’école à la chapelle. Des écuries aux jardins en terrasse.


La criée du port de pêche d’Erquy dans les côtes d’Armor.

Durant l’été et pendant les vacances scolaires, une visite guidée (tarifé) de la criée d’Erquy est organisée pendant un peu plus de deux heures.

Syndicat des Caps GRAND SITE CAP D’ERQUY-CAP FREHEL Tél 02 96 41 50 83 grandsite-capserquyfrehel.com


Comment comprendre le parcours du poisson de son arrivée au port à l’étale de votre poissonnier.

La criée d’Erquy regroupe toute la production de la région sur un site moderne de vente. En 2013, plus de 12 000 tonnes ont transité par les enchères informatisées vers les professionnels (pas de vente au particulier).

Une soixantaines d’espèces différentes de poisons (soles, turbots, barbues, bars, st-pierre...) transite par la criée d’Erquy. Mais, la reine des lieux est la coquille Saint jacques. Seulement, la pêche est très règlementée d’octobre à avril (débarquement le lundi et le vendredi).

Si vous souhaitez aller plus loin que la criée, sur réservation, des cours de cuisine sont organisés pour les particuliers.

Toute fois, ce sont les bancs de praires découverts dans les années cinquante qui ont permis la première vague d’essor du port, avant l’arrivée des coquilles en 1962.
L’activité du port tient également par la diversité des pêches pratiquées : la drague pour les coquilles, les casiers pour les crustacés, les filets pour les araignées, le chalutage pour les poissons.

Environ 80 chalutiers assurent l’activité de pêche côtière. Une quinzaine de bateaux s’emploient à la pêche hauturière.


Criée d’Erquy
02 96 63 55 00 cotesdarmor.cci.fr


Le Haras National de Lamballe

Autre exemple du patrimoine industriel de Bretagne en Côtes d"Armor, la richesse de l’immobilier du Haras de Lamballe (depuis 1825) mérite la visite, 6 hectares en cente-ville.Toute fois, il serait dommage de ne pas profiter de l’histoire du cheval de Bretagne comme de la cinquantaine d’étalons nationaux qui font de ce Haras une écurie en pleine activité.

Haras national de Lamballe, place du Champ de Foire, , 22405 Lamballe. Visites de groupes sur rendez-vous ou de particuliers (mercredi, samedi et dimanche après-midi).

Avec un effectif de 10 étalons bretons, le Haras de Lamballe est un des haut-lieux de l’élevage du cheval breton.
Dans cette race qui compte chaque année plus de 2000 naissances (l’une des races de trait parmi les plus appréciées en France et à l’étranger), l’on distingue le Trait Breton du Trait Postier Breton.

A ne pas manquer, la 14ème édition des mille sabots le 28 septembre 2014


Retrouver les 50 sites touristiques incontournable de Bretagne