Musique eVous
Accueil Musique Concerts & Tournées Festivals Artistes Albums Awards News The Voice

Accueil > Musique > Vos artistes favoris > Tryo > Tryo : ’25’, nouvel album de duos en 2019

Tryo : ’25’, nouvel album de duos en 2019

Dernière mise à jour : jeudi 24 octobre 2019, par Jean

Pour ses 25 ans de carrière, Tryo s’offre un nouvel album de duos. Le groupe y reprend ses succès avec Renaud, Sanson, Vianney, Souchon, Bigflo et Oli...

Apparu en 1995, Tryo est aujourd’hui un des piliers de la scène rock française. Après 25 ans de carrière, le groupe a décidé de sortir un nouvel album composé de reprises de ses propres chansons en duo avec des invités de prestige. C’est même un casting de rêve qu’on retrouve sur 25, à paraitre le 24 janvier 2020 : Renaud (sur La Misère d’en face), Véronique Sanson (Ladilafé), Alain Souchon (2050-2100), -M- (El dulce de leche), Vianney (Serre-moi), Bigflo et Oli (La Crise), Bernard Lavilliers (Si la vie m’a mis là), Hubert-Félix Thiéfaine (Apocalypticodramatic)... "On a fait une liste d’invités avec qui on voulait chanter, et personne n’a refusé, a expliqué Tryo au Parisien. En plus, on a proposé à chacun une chanson de notre répertoire et une seule. Et tout collait parfaitement."
Premier extrait : le tube L’Hymne de nos campagnes, revisité en collégial avec Zaz, Bigflo et Oli, Boulevard des Airs, Claudio Capeo, L.E.J. et Gauvain Sers.

A nouvel album, nouvelle tournée ! Ces titres seront à redécouvrir en live lors d’un concert géant le 13 mars 2020 à l’AccorHotels Arena de Paris !

Pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !


DISCOGRAPHIE DE TRYO

VENT DEBOUT (2016)
Un peu plus d’un an après le projet Né quelque part (2014), le groupe annonce son retour discographique ! "Depuis le mois de janvier 2016, nous avons commencé l’enregistrement de notre 6ème album, indique-t-il sur les réseaux sociaux. Même s’il reste encore beaucoup à faire, nous ne pouvions pas attendre sa sortie avant de vous chanter des nouveautés !"
Vent debout sort le 21 octobre 2016. L’extrait Chanter est mis en ligne dès septembre. A l’image de ce titre qui exhorte à l’unité, cet opus se veut plus engagé et combatif. "Face aux vents contraires, au climat délétère, lever le drapeau et brandir sa parole et ses valeurs... Nous sommes des milliers à partager ces valeurs et s’il n’y a personne pour nous représenter, ce n’est pas que nous ayons disparus : nous sommes des millions à nous battre, à y croire, vent debout, des rêves plein la tête ! Cet album est le vôtre, il porte en son sein l’espoir d’une société ouverte, généreuse, portée vers l’avenir... Nous vous retrouverons vite sur les routes, mais en attendant bonne écoute ! Cap sur nos rêves !"

NE QUELQUE PART (2014)
Un album de reprises pour Tryo ? On peut déjà entendre grincer les dents de nombreux fans. Pourtant, le groupe reggae se défend de tout opportunisme et rappelle sur son site officiel son goût sincère pour cet exercice artistique : "Voilà presque 20 ans que nous aimons nous emparer des chansons des autres, revisiter le répertoire de ces chanteurs qui nous ont inspirés."
Le concept du successeur de Ladilafé (2012) était tout trouvé. Sur Né quelque part, Guizmo, Christophe, Manu et Daniel mêlent l’univers acoustique de Tryo aux chefs d’œuvre de la chanson française. Des textes connus de tous, écrits au siècle dernier, mais restant toujours d’actualité.

C’est sur la route que le groupe français a peaufiné son projet. Chaque soir, après avoir réalisé un rapide sondage auprès de ses fans internautes, il délivre un hommage à un autre artiste, à une autre époque. Ces tentatives sont ensuite enregistrées en loges, à l’aide d’un studio mobile.
Pour son CD, Tryo annonce des reprises de Maxime Le Forestier (Né quelque part), Francis Cabrel (La Corrida), MC Solaar (Victime de la mode), Alain Bashung (Ma petite entreprise), Renaud (Triviale poursuite), Jacques Dutronc (L’Opportuniste), Bernard Lavilliers (On the Road Again), Claude Nougaro (Bidonville), Hubert Felix Thiefaine (Je t’en remets au vent), Les Rita Mitsouko (Le Petit Train) et Jacques Higelin (Champagne). Première étape de ce "voyage ensoleillé" à travers les standards intemporels de la chanson française : C’est déjà ça, succès d’Alain Souchon sorti en 1993. L’album Né quelque part parait quant à lui le 1er décembre 2014.

LADILAFE (2012)
En 2008, le groupe de reggae Tryo sortait Ce que l’on sème, un album écoulé depuis à près de 300 000 exemplaires et qui a porté haut ses luttes et prises de position. Pour lui donner suite, le quatuor s’est rendu en juin 2011 à la Réunion. C’est là qu’il a débuté l’enregistrement de Ladilafé, son cinquième opus. Il s’en ensuite poursuivi entre Bristol et Paris, sous l’égide du réalisateur Dominique Ledudal.
Le disque a été baptisé en hommage à Patricia Bonnetaud, fondatrice de Yelen Music, label sur lequel Tryo a connu ses premiers succès. Quelques années après son décès, le 1er février 2012, elle avait monté une autre structure : Ladilafé Productions...

SOUS LES ÉTOILES (2009)
Véritable groupe de scène, Tryo s’est produit lors de nombreux festivals organisés pendant la période estivale 2009. C’est de cette tournée qu’est issu Sous les étoiles, nouvel album live disponible dès le 30 novembre 2009. "Sous les étoiles, comme pour mieux rappeler toutes ces rencontres en plein air sous le ciel étoilé des nuits d’été", indique la formation sur son site officiel. Cet opus est accompagné d’un reportage vidéo de 52 minutes tourné pendant la même période.
Depuis la sortie de Ce que l’on sème, Tryo fait un retour remarqué dans les salles de concerts où les places pour venir les applaudir s’arrachent comme des petits pains. Le quintette était notamment sur la scène du Palais Omnisports de Paris le 16 décembre 2009, pour la première fois en dix ans de carrière.

CE QUE L’ON SÈME (2008)
L’album de Tryo, Ce que l’on sème, est en bacs depuis le 1er septembre 2008. Les graines semées, en 1995, autour du feu de camp pyrénéen qui vit Manu, Guizmo et Mali harmoniser leur voix pour la première fois, ont donné des plantes luxuriantes. Ce qui est sûr, c’est que l’ambiance veillée, convivialité, fête, correspondant à la MJC de Fresnes où ils se sont acoquinés, imprègne encore leur démarche.
Pratiquant un “reggae akoustik”, drôle, contestataire voire politique (il y a autant du Marley que du Renaud, Trenet, Brel ou Brassens), le quatuor a choisi de s’impliquer encore plus activement au côté de l’association Greenpeace (avec qui le groupe s’est associé et propose actuellement des tee-shirts inédits) pour souligner des urgences à l’échelle mondiale, sa musique et ses textes ont voyagé avec la curiosité de globe-trotters.
Leur musique reste un vecteur de conviction, de chaleur, de mélodies vocales dont les entremêlements sont particulièrement bien mis en valeur par la production de Dominique Ledudal. Le premier single tiré de l’album, Toi et moi, confronte l’omniprésence de l’information, la dureté des temps et la singularité d’une histoire d’amour, le plaisir fragile de l’instant présent. Le morceau fusionne l’évidence des contretemps jamaïcains et le raffinement des arrangements de cordes de Vincent Segal (Bumcello), présent sur quatre autres titres. Enregistré au studio La Fabrique à Saint Rémy de Provence, il a été réalisé et mixé par Dominique Ledudal (Rita Mitsouko, Vincent Delerm, entre autres) au studio Garage à Paris. On y retrouve les caractéristiques du groupe comme leurs trois voix, les percussions, le sens de la mélodie, l’engagement…