.evous
> > >

Un député UMP veut censurer les rappeurs issus de l’immigration

Le 26 juillet 2011, le député UMP Michel Raison adressait une question écrite au Gouvernement dans laquelle il évoque des mesures permettant de "censurer" des chansons "écrites par certains groupes de musique rap issus de l’immigration". Une initiative "inqualifiable" pour SOS Racisme.

La requête du député UMP de la Haute-Saône Michel Raison n’est pas passée inaperçu. Dans une question adressée au gouvernement le 26 juillet, il évoque des mesures permettant de "censurer" des chansons "écrites par certains groupes de musique rap issus de l’immigration". "Sous couvert de la liberté d’expression, ces groupes se livrent à de véritables appels à la haine raciale et religieuse en proférant des paroles obscènes, racistes et misogynes, ajoute-t-il. Les conséquences sont d’autant plus préoccupantes que ces groupes sont écoutés par des jeunes en pleine construction. Ils bafouent les valeurs fondamentales de respect et de liberté qui fondent notre démocratie."

Ayant pris connaissance de ces déclarations, SOS Racisme n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué publié le 27 juillet, l’association s’avoue "consternée". "Il est étonnant que Monsieur Raison qualifie des formations musicales en fonction des origines des membres qui les composent, comme si les débordements éventuels de certains groupes de rap pouvaient être liés à ce facteur. Il est par ailleurs inqualifiable de voir un député lier une fois de plus, et avec la dernière des grossièretés, l’immigration et la barbarie."
"Ce n’était peut-être pas comme ça qu’il fallait l’écrire. […] Ceux qui me connaissent bien savent que je suis vraiment l’antiraciste-né", a tenté de se justifier le député UMP, au micro de l’AFP.

Pour être informé des dernières news musicales, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Musique.evous ici.