.evous
>

10 février - le Canada contre Belle-Île

Comment la France a perdu son statut de première puissance mondiale... mais recupéré Belle-Île.

Le même jour en 1763, la France disait adieu à une bonne partie de son territoire et sa position dominante dans l’ancien monde. Au sortir d’une Guerre de 7 ans désastreuse contre la Grande-Bretagne et ses alliés, Louis XV et ses armées doit s’avouer vaincu et se résigne à signer le Traité de Paris. César Gabriel de Choiseul-Praslin pour la France, Jerónimo Grimaldi pour l’Espagne et John Russell pour la Grande-Bretagne ratifient ce traité qui partage de nombreuses terres et redistribue les cartes du pouvoir. La France doit ainsi se séparer de la Nouvelle-France, qui comprend approximativement la moitié est de l’Amérique du Nord et qu’elle laisse aux mains de Britanniques qui ne savent pas encore qu’une Guerre d’Indépendance se profile pour elle. Elle restitue aussi Minorque aux Espagnols. En contrepartie, parce qu’ils sont beaux joueurs, les britanniques rendront de leur côté Belle-île à la France. Laurent Voulzy et la chanson française leur dit merci.