evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Cinéma > Abdellatif Kechiche présente sa ’Vénus Noire’

Abdellatif Kechiche présente sa ’Vénus Noire’

lundi 25 octobre 2010, par Jean

Réalisateur, scénariste et acteur franco-tunisien, Abdellatif Kechiche se fait connaître en 2004 avec L’Esquive. À la surprise générale, ce film qui suit une bande de lycéens de la banlieue parisienne répétant une pièce de Marivaux, détrône à la 30e cérémonie des Césars les deux films favoris du public : Les Choristes de Christophe Barratier et Un long dimanche de fiançailles.
Kechiche met ensuite en scène en 2006 La Graine et le mulet qui évoque le parcours d’un ouvrier d’origine maghrébine désirant se reconvertir dans le métier de restaurateur sur le port de Sète. Dans ce troisième opus, le cinéaste fait à nouveau la démonstration de son talent de peintre du quotidien et de conteur bienveillant. Il reçoit un accueil triomphal à Venise où il se voit décerner le Grand Prix du Jury.
Vénus noire constitue son quatrième long métrage, et son premier film d’époque. Sélectionné à la Mostra de Venise 2010, on y retrouve les comédiens Yahima Torres, André Jacobs et Olivier Gourme.
Sortie le 27 octobre 2010.

Synopsis : Paris, 1817, enceinte de l’Académie Royale de Médecine. "Je n’ai jamais vu de tête humaine plus semblable à celle des singes". Face au moulage du corps de Saartjie Baartman, l’anatomiste Georges Cuvier est catégorique. Un parterre de distingués collègues applaudit la démonstration. Sept ans plus tôt, Saartjie, quittait l’Afrique du Sud avec son maître, Caezar, et livrait son corps en pâture au public londonien des foires aux monstres. Femme libre et entravée, elle était l’icône des bas-fonds, la "Vénus Hottentote" promise au mirage d’une ascension dorée...


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.