eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Astuces, idées et inspirations > Et vous ? > Astarte, où les origines de la fête de Pâques

Astarte, où les origines de la fête de Pâques

Dernière mise à jour : vendredi 18 avril 2014, par Christian Frank

La plupart de nos fêtes (en gros, nos jours fériés) sont d’origine babylonienne. Prenons Pâques. C’est un doux mélange de rites païens et chrétiens. Rapidement les autorités religieuses chrétiennes ont compris qu’il leur serait impossible de supprimer l’ensemble des traditions barbares. Ils ont donc fait avec en les intégrant aux rites chrétiens.

Revenons à Pâques. Pour comprendre son origine, il nous faut nous orienter vers les pays anglo-saxons. Easter (Pâques en anglais) n’est autre chose que ASTARTE, ou Eostre (en saxon), déesse de la fécondité et de la guerre, que l’on retrouve dans de nombreuses civilisations (Ishtar chez les Egyptiens, Aphrodite chez les grecs, Ostara chez les germaniques etc, etc…).

En fait, la déesse présente différents visages à travers le monde. Les religions païennes constituaient un cadre particulièrement ouvert. Les panthéons n’étaient pas fixes et acceptaient aisément les divinités étrangères. Il en fallait peu pour qu’Astarté, d’origine Phénicienne, se propage à travers toute l’Europe, empruntant divers visages.

C’est essentiellement en tant que déesse de la fécondité qu’Astarté a obtenu ces lettres de noblesse. Son culte, était pratiqué essentiellement pendant l’équinoxe du printemps, période de productivité et d’abondance annoncée.

Si vous avez d’autres pistes ou idées pour expliquer Pâques, n’hésitez pas à contribuer à cet article.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.