evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Politique, Paris > Elections 2012 à Paris > Présidentielle 2012 à Paris > Permis, sécurité, essence, circulation... les propositions des candidats à la (...)

Permis, sécurité, essence, circulation... les propositions des candidats à la présidentielle 2012 pour les autos et motos

vendredi 6 octobre 2017, par Benoît

Malgré la prépondérance des transports en commun, automobiles et deux-roues font partie du quotidien des Parisiens et Franciliens. Au moment où Nicolas Sarkozy et François Hollande se battent sur le terrain du coût du permis de conduire, Evous liste les principales mesures des candidats à l’élection présidentielle.

Autos et motos à ParisRappelez-vous. Les 24 et 25 mars derniers, alors que le pic de pollution était à son comble à Paris, les motards manifestaient et provoquaient d’immenses embouteillages dans l’ouest parisien et sur le périphérique. Ou comment tenter de s’inviter dans la campagne électorale... Quelques jours plus tard, l’association 40 millions d’automobilistes publie les réponses des candidats à leurs questions d’usagers de la route. Début avril, Motomag dévoile les interviews de Nicolas Sarkozy, de François Hollande et de Jean-Luc Mélenchon à propos des problèmes concernant les deux-roues. Les représentants des automobilistes et des motards ont tous eu la même réaction : déçus par des commentaires lénifiants, fustigeant un "concert de langue de bois" ! Depuis, les deux favoris du scrutin présidentiel se sont saisis du dossier "coût du permis". Evous fait le point sur les principaux enseignements.

LES VOITURES

Coût du permis de conduire. Nicolas Sarkozy a fait une proposition "choc" dans le Journal du Dimanche : "Les auto-écoles viendront dans tous les lycées apprendre le code aux jeunes et l’examen sera organisé dans les établissements", détaille président-candidat dans l’interview parue ce dimanche 8 avril. Il souhaite ainsi que les lycéens quittent le lycée "avec le code en poche" et que le permis soit offert aux jeunes effectuant un service civique. François Hollande n’est pas en reste sur cette thématique puisqu’il a de son côté annoncé samedi lors d’un meeting à Aulnay-sous-Bois (93) : "Tous ceux qui accepteront de donner leur temps dans un service civique auront une récompense au sens de ce dévouement qui leur sera consacré par la Nation". En bref, le candidat socialiste propose un permis à coût réduit (voire gratuit) pour les jeunes effectuant ce fameux service civique. Jean-Luc Mélenchon a aussi participé à ce débat par la voix de son directeur de campagne François Delapierre, lequel a indiqué qu’il était favorable à la gratuité "immédiate" de la formation au code et de l’examen du permis de conduire. La formation pratique à la conduite a elle vocation a devenir gratuite mais à plus long terme. Le questionnaire de l’association 40 millions d’automobilistes apporte aussi son lot d’enseignements. Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly, Nathalie Arthaud, François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan et François Hollande annonçaient ainsi dès la fin mars vouloir prendre des mesures en vue d’une réduction du coût dans certaines conditions. Lesquelles ? Pour les personnes en recherche d’emploi n’ayant d’autre moyen de transport que la voiture pour Eva Joly ; via un dispositif de permis à 1€ par jour pour François Bayrou...

Système du permis à points. Nicolas Sarkozy, par exemple, n’a pas fait pas de nouvelle proposition en répondant au questionnaire de l’association 40 millions d’automobilistes. Evous relaie donc les mesures les plus marquantes. Ainsi, Marine Le Pen veut tout remettre à plat en le supprimant et en réformant "le barème des amendes en fonction de la gravité réelle des infractions". Jean-Luc Mélenchon souhaite maintenir le permis actuel tout en revenant sur les délais de récupération des points et en généralisant "le barème des amendes en fonction de la gravité réelle des infractions". François Hollande veut, entre autres, développer "le barème des amendes en fonction de la gravité réelle des infractions".

Carburant. Parmi les mesures proposées... Eva Joly veut développer les modes alternatifs ; Marine Le Pen "financer une diminution de 20% de la TIPP pour une taxation des bénéfices des compagnies pétrolières" ; Nicolas Sarkozy souhaite "inciter les Français à faire jouer la concurrence entre les stations-service" ; Jean-Luc Mélenchon "encadrer les politiques des compagnies pétrolières" et "réduire les vitesses" ; Nathalie Arthaud "imposer une limitation du prix en s’en prenant à Total" ; François Bayrou "instaurer une fiscalité incitative pour faire évoluer le parc automobile français vers des véhicules moins consommateurs d’essences" ; Nicolas Dupont-Aignan prévoit de faire entrer l’Etat dans le capital de Total ; François Hollande veut "bloquer les prix des carburants à court terme". A noter que Philippe Poutou et Jacques Cheminade n’ont pas répondu au questionnaire de l’association 40 millions d’automobilistes.

Que pensez-vous de ces propositions ? Réagissez !

LES DEUX-ROUES

Rouler entre les files de voitures. François Hollande dans Motomag : "L’autorisation de la circulation des deux-roues entre les files de voitures, dès lors que les règles sont claires, adaptées et connues de tous, me paraît répondre à un certain pragmatisme. Il faudrait réfléchir, dans le même temps, à l’adaptation de l’infrastructure routière et de l’usage de celle-ci. Cela incite à poursuivre la réflexion globale sur la mobilité en ville : les pistes cyclables doivent y être développées." Nicolas Sarkozy : "Certains pays voisins expérimentent actuellement cette circulation et la pratique s’est de fait largement répandue. Je considère donc qu’une expérimentation pourrait peut-être être envisagée sous certaines conditions. Il conviendrait d’imposer notamment une limite très stricte sur le différentiel de vitesse entre les autos et les motos qui remonteraient les files." Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon souhaite à court terme "une concertation et des règles communes à tous les usagers" mais n’est pas favorable à l’autorisation de la circulation dans les couloirs de bus.

Comment améliorer la sécurité. Nicolas Sarkozy : "Pour mieux protéger les motocyclistes, outre l’amélioration de leur visibilité, l’accent doit être mis sur la formation de mon point de vue. C’est pour cette raison que, depuis le 1er janvier 2011, tous les titulaires de permis B doivent passer une formation de 7h avant de pouvoir conduire une moto de 150 cm3." François Hollande : "Il est indispensable de mieux protéger les conducteurs de deux-roues, notamment en leur proposant des équipements plus visibles. Nous devons renforcer la sécurité de ces conducteurs qui sont les plus vulnérables et les plus exposés aux dangers de la route. Enfin, j’insiste sur la formation à la sécurité routière des enfants et des jeunes, et ce dès le plus jeune âge."

Sécurité routière. Nicolas Sarkozy, notamment à propos des radars et des sanctions : "J’entends poursuivre cette politique, afin que le nombre annuel de tués descende désormais sous les 3.000." Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon estime lui que le port d’un dispositif rétro-réfléchissant, obligatoire pour les motards à partir du 1er janvier 2013, est "inefficace".

Que pensez-vous de ces propositions ? Réagissez !

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.