.evous
> > > >

Formidable ! Avec Accrochage 3, les expositions de la Fondation Vuitton prennent encore davantage de voilure

Du 3 juin à fin septembre 2015, très certainement, les œuvres de l’Accrochage 3 venant s’ajouter à celles de l’Accrochage 2 et à quelques-unes restées en place de l’Accrochage 1, l’importance de l’exposition globale la rend dorénavant et pendant l’été incontournable.

Sans l’Accrochage 3, dont d’autres œuvres seront encore livrées à partir du 25 juillet, et qui est consacré aux deux derniers volets, l’exposition de la collection contemporaine de la Fondation n’aurait pas tenue toute la promesse initiale faite par Suzanne Pagé de rassembler les 4 axes de son ADN : l’art contemplatif, l’expressionniste subjectif, l’art Pop (je ne me fais décidément pas à l’adjectif "popiste"), la musique et le son.

L’Accrochage 1 était tout à l’émerveillement que suscita d’ailleurs presque unanimement le bâtiment magique et léger de Frank Gehry, et offrait au public une pureté artistique d’ascète par le choix très restreint des œuvres présentées : Olafur Eliasson, Ellsworth Kelly, Adrian Villar Rojas, Cerith Wyn Evans.

Le deuxième, Les Clefs d’une passion, marqua les esprits avec des œuvres considérables de "monstres sacrés", touchant à l’histoire de l’art moderne avec un grand H, alignant des chefs-d’œuvre de Mondrian, Delaunay, Malevitc, Léger, Picabia (5 très belles toiles de 1941-1943), Rothko (N° 46. Noir, ocre, rouge sur rouge, 1957), Dix, Munch, Bacon, Bonnard (L’été, 1917), Monet, Picasso, Brancusi, Giacometti, Kupka, Matisse et Severini.

Pour l’événement, les institutions prêteuses étaient les musées au top de l’art planétaire : le musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg ; la Tate Modern, à Londres ; le MoMA, et le Guggenheim, de New York ; d’Oslo, le Munch Museum ; le Gemeentemuseum, de La Haye ; le musée Pouckhine, de Moscou ; le Kröller Müller, Otterlo ; le State Russian Museum, de Moscou ; le musée national d’Art moderne - Centre Pompidou, de Paris ; la Kunsthaus, à Zurich ; et le MOCA, de Los Angeles... et quelques grands collectionneurs.

Attention ! Ces merveilles partiront courant juillet pour laisser place à l’Accrochage 3bis.

Le premier temps de l’Accrochage 3 développe, dans les Galeries 4 à 11, de grandes œuvres de l’art Pop, avant de recevoir le soutien de la 2e vague qui se posera à la Fondation à partir de fin juillet.

Vous verrez Galerie 4 le monumental triptyque de Gilbert & George (Class War, Militant, Gateway, 1986), où le bâton, très présent, représente la liberté qui reste à conquérir par la jeunesse ; 4 larges photographies de la série F1 Boxenstopp I–IV (2007) d’Andreas Gursky, fascinants arrêts au stand de voitures de course entourées de leurs équipes de techniciens ; et les deux grands formats de Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla, Intermission : Halloween Afghanistan 1 (Captain America) (2011) et Intermission (Halloween Iraq IV) (2010).

Les photos de cowboys et de paysages de Richard Prince ne sont pas très bien placées, mais ne pas rater au plafond les Speech Bubbles (2007), de Philippe Parreno, bulles de BD qui nous rappellent que nous aurions tant à nous dire...

Galerie 5, la splendide série de sérigraphies (c’est le cas de le dire !) qu’est Ten Portraits of Jews of the Twentieth Century (1980) de Andy Warhol, où les Marx Brothers et Sarah Bernhardt ne dépareillent pas mais surprennent davantage que les autres sélectionnés, et le formidable Grillo (1984), de Jean-Michel Basquiat, qui mêle presque avec gourmandise sur ces panneaux de réemploi abstraction et figuration, relief et application des couleurs.

Les dimensions de cette galerie donne un confort d’approche et d’éloignement des œuvres encore je crois rarement atteints.

Des installations et tableaux de Bertrand Lavier paraissent un peu s’ennuyer tout seuls dans la Galerie 6, malgré les rythmes voisins des films de Sturtevant.

Vous serez certainement étonnés d’entendre encore et encore la bande son répétitive, lancinante et agaçante de Viva España (2004) de Pilar Albarracin, qui témoigne avec ironie de la violence cachée dans les relations hommes/femmes, et des clichés appliqués si facilement à l’Espagne. Drôle et inquiétant.

Et tant d’autres œuvres encore, dont l’installation faite de métronomes et de transats (Rejuvenator of the Astral Balance, 2000, de Marina Abramovic), qui affirme la présence physique du son ; les 4 projections vidéo détonantes et enveloppantes de Christian Marclay (Crossfire, 2007), capables de vous faire rentrer la tête dans les épaules ; K.364, 2010, de Douglas Gordon, qui vous enserrera dans ses toiles et ses 2 miroirs telle une araignée de nuit ; et encore, et encore... dont John Cage et son Extended Lullaby : 12 mécanismes de boîtes à musique Reuge de 36 notes.

À voir toutes oreilles déployées !

Accrochage 3, du 3 juin à fin septembre 2015, à la Fondation Louis-Vuitton, 8 av. du Mahatma Gandhi, Bois de Boulogne, 75116 Paris, 01 40 69 96 00, fondationlouisvuitton.fr, entrée 14€, ou 10, et 5, comprenant (le même jour) le Jardin d’Acclimatation. Ouvert de 12 à 19h lundi, mercredi et jeudi, nocturne le vendredi jusqu’à 23h, fermé le mardi. Métro Sablons, sortie Fondation Louis-Vuitton. Comptez 12 minutes de marche. Il n’y a toujours pas de stations de taxis à proximité.
En périodes de vacances scolaires, les lundi, mercredi et jeudi de 10 à 20h, le vendredi de 10 à 23h.

Une navette électrique de la Fondation part "sensiblement" chaque 15mn de l’Étoile, côté avenue de Friedland. Coût du trajet : 1€ / personne.

Lire aussi Visiter la Fondation Louis-Vuitton, bâtiment magique et Les Clefs d’une passion.

***

Vous retrouverez dans l’article Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences dans : LA SEMAINE des expositions et musées : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Comme les autres années (2014, 2013, 2012), nous établissons au fur et à mesure notre sélection dans l’article Paris 2015 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

De même nous avons commencé :
Les Grandes Expositions 2016 à Paris de A à Z
Calendrier 2016 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques musées et expositions pour Bruxelles, Genève, Bâle, Amsterdam, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : Visite, Fondation Louis Vuitton

Mots-clés