.evous
> > >

Avec Eurostart, l’Ile-de-France envoie aussi ses apprentis à l’étranger

Une centaine d’apprentis franciliens peuvent passer 6 mois d’études en alternance dans un pays de l’Union européenne depuis 2010, au titre d’Eurostart.

Dispositif d’incitation à la mobilité internationale des apprentis, Eurostart a été conçu par la région sur le modèle du programme Érasmus. Il propose une année d’études en alternance à l’étranger pour de jeunes apprentis, titulaires de bac professionnel et voulant se diriger vers un BTS, ou pour des détenteurs de BTS visant une licence professionnelle.

Et c’est ainsi que Eurostart permet à des apprentis de poursuivre leur formation en alternance à l’étranger.

Comparé aux programmes d’échanges généralement très courts, Eurostart présente l’intérêt de proposer des séjours de plusieurs mois. Ces échanges s’inscrivent dans la continuité du cursus des apprentis : les expériences vécues à l’étranger sont cohérentes avec leurs parcours de formation, et les compétences acquises sont validées en France. Enfin, les participants bénéficient d’un suivi et d’un accompagnement tout au long de ce temps de formation en alternance.

La première promotion Eurostart était constituée d’une centaine d’apprentis franciliens issus de secteurs variés et titulaires de diplômes allant du CAP au BTS. Sans profil type. Il y avait par exemple un agent immobilier souhaitant se reconvertir dans le développement durable ou une étudiante en gestion de production audiovisuelle désirant poursuivre son cursus après une licence.

Un bilan de cette première promotion a pu être dressé en réunissant 24 de ses 100 bénéficiaires. Il en ressortait que, presque sans s’en apercevoir, les participants au projet Eurostart avaient réalisé de fulgurants progrès en langues. Au plan professionnel, les avis étaient plus nuancés dans la mesure où les tâches proposées aux stagiaires avaient été d’intérêts inégaux.

En revanche, les « Eurostart » ont en général découvert d’autres méthodes de travail ou des organisations hiérarchiques différentes, et les apprentis ont également pris conscience que la formation en alternance leur avait permis de s’intégrer plus rapidement.

Eurostart, comment ça marche ?

La région Ile-de-France s’est engagée sur ce programme pour les années 2010, 2011 et 2012. L’expérience sera-t-elle prolongée ? C’est vraisemblable.

Pour participer à ce projet, le jeune doit avoir 18 ans et être en apprentissage entre deux niveaux de formation. Il doit s’inscrire comme demandeur d’emploi et être stagiaire de la Formation professionnelle.

Intéressé par Eurostart, l’apprenti devra s’inscrire dans l’un des 170 Centres de Formation d’Apprentis (CFA) de la région d’Ile-de-France. Son CFA déposera en février sa demande de bourse Léonardo auprès de l’agence 2E2F (financements européens, pour la mobilité internationale et européenne), et la Région complètera ce financement à hauteur de 50%.

Les inscriptions dans les CFA se font en général entre juin et septembre. Le service « Accompagnement » est référent au sein de la Direction de l’Apprentissage et de l’Emploi.

Au CFA, à partir de septembre et durant 2 mois, les apprentis se préparent à leur départ. Chacun choisit le pays qui le recevra (Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Belgique, Suède, Hongrie...). Il suit une formation linguistique et culturelle adaptée, cherche et doit trouver son prochain employeur à l’étranger (avec le soutien de son formateur).

Avant leur départ, les apprentis apprennent à gérer leur futur budget, qui représente pour chacun 75% de son dernier salaire, versé par Pôle emploi, auquel s’ajoute un soutien financier de la région d’environ 300€ / semaine, soit 1 050€ / mois.

Pendant les 6 mois passés à l’étranger, les jeunes apprentis travaillent en entreprise. Ils bénéficient du statut de stagiaire de la formation professionnelle qui leur donne droit à une couverture sociale.

À leur retour, cerise sur le gâteau, ils bénéficient d’un complément de formation de 2 mois au CFA pour pérenniser les acquis de leur séjour, et préparer l’entrée dans le niveau supérieur.

Vous êtes intéressé ? Parlez d’Eurostart à votre CFA. Contact au conseil général d’Ile-de-France – veronique.dumas@iledefrance.fr 01 53 85 61 84.

André Balbo

sources : Conseil général d’Ile-de-France

Mots-clés