☰ Menu
.evous
> > > > >

Centres d’impots parisiens : une sénatrice questionne François Baroin

Ce mardi 6 décembre 2011, la sénatrice communiste a souhaité interpeller officiellement le Ministre de l’Économie François Baroin sur la question des centres d’impôts parisiens.

Prenant pour exemple celui du 13e arrondissement de la capitale, la sénatrice a relayé le mécontentement grandissant des employés de ces centres d’impôts et de ses usagers. Elle dénonce notamment les 181 suppressions d’agents aux Finances Publiques à Paris en 2011, et les 143 prévues sur 2012.

La conséquence de ces suppressions de postes est le développement de longues files d’attentes dans les centres d’impôts comme celui du 13e qui reçoit 700 personnes quotidiennement.« Une file d’attente s’étend régulièrement sur le trottoir et les délais d’attente peuvent parfois aller jusqu’à plus de deux heures. Cette situation amène les agents à ne gérer que l’urgence et à ne plus pouvoir assurer correctement la réception téléphonique », explique-t-elle.

Elle relève également l’incohérence d’une situation où des postes sont supprimés alors que les prérogatives des titulaires restants sont augmentées, « compte tenu de la possibilité désormais offerte de donner des renseignements aussi bien sur l’assiette que le recouvrement des impôts ».

La sénatrice communiste relève d’ailleurs que face à la difficulté de leur mission, les employés du centre des impôts du 13e arrondissement ont fait circuler une pétition réclamant plus de moyens pour répondre à une affluence toujours grandissante, « une pétition massivement signée par les contribuables ».

Nicole Borvo Cohen-Seat demandait donc cette semaine à François Baroin ce que le ministère comptait faire face à cette situation.

Mots-clés

A découvrir

Pour recevoir les actualités de .evous