eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Astuces, idées et inspirations > Pour les enfants > Cinéma pour enfants > Films pour enfants > Desmond et la créature du marais

Desmond et la créature du marais

Dernière mise à jour : lundi 26 mars 2012, par Pauline

Mercredi 15 octobre 2008 est sorti sur les écrans le long métrage d’animation Desmond et la créature du marais, réalisé par le suédois Magnus Carlsson, auteur de séries animées pour la télévision diffusées dans le monde entier, comme Les Trois amis et Jerry ou Robin.

Dans la Forêt des framboisiers, tout pourrait être idyllique si la créature du marais laissait les habitants tranquilles. Elle s’attaque à eux en volant leurs biens les plus précieux, la collection de rouges à ongles de Léna l’élan, les pommes qui permettent au cochon Desmond de préparer de délicieux muffins ou la guitare du rockeur Willie le putois. Il ne reste plus qu’une solution pour mettre fin aux agissements machiavéliques de la créature : il faut fabriquer un piège pour la capturer.

Tout le charme et l’originalité de Desmond et la créature du marais réside dans le fait que cette intrigue de base est assez vite oubliée, devenant un simple fil rouge, prétexte à de nombreux récits enchâssés grâce auxquels les habitants évoquent leurs souvenirs communs. Et d’ailleurs, nous ne sommes même pas certains que la créature existe... "Il n’y a pas de créature" ne cesse de répéter Gérard Caribou, maire du village. Et si le piège devra bien être activé, ce ne sera nullement pour attraper le mystérieux voleur...

Il fallait oser mettre l’action et le méchant principal de côté pour entraîner les jeunes spectateurs dans une succession de petites histoires simples et drôles, fables sur la vie d’un village abordant des thèmes comme l’entraide, la méchanceté, le mensonge et même les élections, les affaires et les gros sous. Tous les personnages sont amusants, souvent loufoques, à l’image de Sébastien Lapin, double à peine caché du lapin blanc d’Alice, "toujours en retard", "pressé, pressé", et qui aimerait bien qu’on lui souhaite tous les jours un "joyeux non anniversaire". Des petites leçons de vie en communauté sont distillées par ci, par là, sans mièvrerie aucune et grâce à des situations burlesques mais jamais trop, notamment parce que les personnages sont des créations subtiles, figures ironiques et lucides qui n’épargnent pas leurs prochains, sans jamais être méchants.

Réalisé selon la technique de l’animation en volume, Desmond et la créature du marais est une œuvre artisanale qui se revendique comme telle, à travers les nombreuses machines fabriquées, parfois de bric et de broc, par les habitants de la Forêt des framboisiers, grâce à des plans pas toujours faciles à suivre... Cela rappelle étrangement les casse-tête Ikéa, et ça tombe bien, puisque Magnus Carlsson affirme " avec ce film, j’ai délibérément voulu rester suédois, mais j’espère que cela ne l’empêchera pas de franchir les frontières". Gageons que son souhait sera réalisé...

Desmond et la créature du marais, film d’animation de Magnus Carlsson, Suède, 1h08, 2006, sortie française le 15 octobre 2008, pour les enfants à partir de trois ans.