eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 7e > Guide, Paris 7e > Se promener, Paris 7e > Église Sainte-Clotilde

Église Sainte-Clotilde

Dernière mise à jour : mardi 25 septembre 2018, par André Balbo

La basilique Sainte-Clotilde, première église parisienne construite au XIXe siècle dans un style ogival, demanda 12 ans de travaux et fut consacrée en 1857, en présence du baron Haussmann et du nonce apostolique du Saint-Siège en France.

En 1833, le préfet, Claude-Philibert de Rambuteau, en avait confié la conception à l’architecte d’origine allemande François-Christian Gau, dans le style gothique qu’il affectionne. Ce sera à son jeune assistant, Théodore Ballu, qui allait bâtir plus tard l’Hôtel de ville de Paris, que reviendra le soin d’achever l’église, augmentant l’ampleur de la façade, modifiant les tours et édifiant les flèches de 69m. C’est lui également qui ajouta cette saillie des portes et ce perron de neuf marches.

En 1896, année du jubilé national, le pape Léon XIII conféra à cette église les droits, privilèges, honneurs, prérogatives et insignes des basiliques mineures de Rome. Le plan de la basilique prend la forme d’une croix latine. D’une longueur de 96m, elle se constitue d’une nef, prolongée par le chœur et le sanctuaire. La façade est percée de trois grandes portes avec portail. Deux tours à deux étages de baies ogivales, décorées de pinacles et épaulées par de légers contreforts, portent les deux magnifiques flèches pyramidales qui culminent à 70m.

L’orgue est l’un des plus remarquables pour la qualité de ses timbres qui soient sortis des ateliers d’Aristide Cavaillé-Coll. Son buffet fut conçu par l’architecte Gau dans un style néo-gothique un peu sec.

César Franck fut le premier titulaire de cet orgue (1859-1890) et il joua lors de l’inauguration le 19 décembre 1859 son Finale en si bémol et le Prélude et Fugue en si mineur de Jean-Sébastien Bach.

Fanz Liszt ne manquait jamais, chaque fois qu’il séjournait Paris, de monter à l’orgue de Sainte-Clotilde pour écouter César Franck lui jouer ses nouvelles oeuvres.

Aujourd’hui la tribune est assurée par Jacques Taddei.

L’intérieur de Sainte-Clotilde est clair et sobre. Beaux vitraux (roses de Thibaut, maître verrier du XIXe), peintures de Lenepveu (chapelle de la Sainte-Vierge), sculptures de Pradier et Duret (chemin de croix) ainsi qu’une série de sculptures de Guillaume représentant la conversion de sainte Valérie.

L’édifice domine le petit square Samuel-Rousseau où l’on peut voir marronniers, sophora et arbres de Judée.

Sainte-Clothilde 23 bis rue Las Cases 75007 Paris Du lundi au vendredi de 9h30 à 19h30, le samedi et le dimanche de 10 à 20h.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.