evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > 1er arrondissement de Paris > Actualités, Paris 1er > Sorties, Paris 1er > Expositions, Paris 1er > Évènements au Musée des Arts décoratifs > Aux Arts déco, la Mécanique des dessous et l’histoire indiscrète de la (...)

Aux Arts déco, la Mécanique des dessous et l’histoire indiscrète de la silhouette

vendredi 6 octobre 2017, par André Balbo

Eh oui ! Nous partons en exploration de tous ces artifices que les femmes et les hommes utilisèrent du XIVe siècle à nos jours, pour dessiner leur silhouette.

Soutien-gorge bustier, 1950, Vancouver, collection Melanie Talkington © Patricia Canino

Dans cette histoire des métamorphoses que l’on imposait successivement aux corps, véritables diktats de la mode d’un moment, qui se succédèrent les uns après les autres.

Quels furent les mécanismes qui contraignaient tant les corps jusqu’à susciter l’évanouissement des femmes quand les tailles furent trop resserrées (souvenons-nous de l’actrice Polaire dont le tour de taille faisait 23 cm !), quand des gorges pigeonnantes contrebalançaient des fessiers rehaussés à l’extrême, pour ce qui est des femmes, en quelques rapides exemples ?

Les hommes ne furent pas en reste, qui à certaines époques cherchaient à mettre en valeur leur virilité en rajoutant des formes à leurs mollets, ou en faisant bomber artificiellement le torse par des pourpoints rembourrés (du XIVe au XVIe siècle), ou la braguette (à la Renaissance)...

Faux-cul dit « strapontin », 1887, Paris, Les Arts Décoratifs, collection UFAC © Patricia Canino

Près de 200 silhouettes, issues de collections étrangères ou françaises, privées ou publiques, déploient au long de cette exposition les effets qu’obtenaient les cerceaux, les rembourrages, les laçages, tirettes et ressorts, faux-culs, gaines ou crinolines.

Une lecture insolite de ce que le corps se devait d’exprimer... Le rôle demandé aux talons hauts dans la modification de la silhouette de la femme ne sera jamais assez mentionné ni détaillé...

La mécanique des dessous. Une histoire indiscrète de la silhouette. Du 5 juillet au 24 novembre 2013, au musée des Arts décoratifs 107, rue de Rivoli, 75001 Paris 01 44 55 57 50. Métro Palais-Royal, Pyramides, ou Tuileries. Ouverts du mardi au dimanche de 11 à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h. Seules les expositions temporaires et la galerie des bijoux sont ouvertes à ces heures. Entrée 9,50€ ou 8€.

Vous retrouverez dans les articles 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z et 2013 à Paris : les grandes expositions de A à Z les différentes expositions 2012 et celles de 2013 déjà annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans les articles Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris, et Calendrier 2013 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous avions établi notre sélection, pour Paris, des meilleurs catalogues des expositions 2012, en vous indiquant en plus les nominés, et les primés au Prix CatalPa 2012 pour les catalogues d’expositions de Paris.

Nous procédons de la même manière en 2013, avec Paris 2013 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

André Balbo

sources : musée des Arts décoratifs, Wikipédia

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.