eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 12e > Lieux clés Paris 12e > La Cinémathèque Française - Musée du Cinéma > Tim Burton, l’expo du MoMA, à la Cinémathèque française : déjà plus de 100 000 (...)

Tim Burton, l’expo du MoMA, à la Cinémathèque française : déjà plus de 100 000 visiteurs !

Dernière mise à jour : mercredi 22 mars 2017, par Expositions, Jean

Jusqu’au 5 août 2012, la Cinémathèque française offre aux cinéphiles de tous poils et de tous âges la formidable exposition du MoMA de New York, celle qui a consacré le talentueux réalisateur Tim Burton. Un événement culturel magique qui fascinera tout autant les admiratrices et admirateurs de Johnny Depp !

Parisiens, nous sommes vraiment gâtés. Voilà à nouveau un événement culturel exceptionnel à Paris : l’exposition Tim Burton, à la Cinémathèque française. Celle même qui fut conçue en 2009 par le MoMA à New York et y rencontra un succès historique, avant de s’envoler pour Melbourne (The Australian Centre for the Moving Image), Toronto (TIFF Bell Lightbox) et Los Angeles (County Museum of Art), 3 hauts lieux mondiaux de la culture cinématographique.


Edward aux mains d’argent (Edward Scissorhands) 1990. Réalisé par Tim Burton. Twentieth Century Fox/Photofest. © Twentieth Century Fox

À Paris ! À la grande joie de Tim Burton en personne, réalisateur surréaliste, gothique et pop à la fois, grand admirateur aussi de Georges Méliès. Costa-Gavras, président de la Cinémathèque, et son directeur Serge Toubiana sont parvenus à convaincre leurs amis du MoMA et font venir cette magnifique exposition à Paris. Exclusivité européenne !

Et les Parisiens ne s’y sont pas trompés puisque plus de 100 000 visiteurs, que l’on dit enthousiastes, ont déjà profité de cette exposition exceptionnelle ! L’univers de Tim Burton fascine le public, souvent très jeune. Ce peut être une idée d’exposition à visiter pendant les vacances en famille !

Pour Serge Toubiana, directeur général de la Cinémathèque française : « C’est le meilleur démarrage depuis notre installation rue de Bercy. Jusque-là, notre plus gros succès avait été l’exposition Stanley Kubrick en 2011, qui avait accueilli 140 000 visiteurs. La fréquentation journalière est deux fois plus élevée avec Tim Burton, et nous devrions atteindre le chiffre de 300 000 visiteurs d’ici le 5 août, jour de clôture de l’exposition. »

Ainsi, la Cinémathèque française, avec cette exposition, est en mesure de présenter les « dessins, photographies, figurines, objets, qui constituent l’univers artistique de Tim Burton, son atelier de créateur et d’artiste, le lieu intime de ses fantasmes. Nous y découvrons ses premiers dessins, conçus alors qu’il fréquente une école d’arts en Californie, puis son passage chez Disney, avant l’éclosion de l’artiste, auteur de films mythiques » :
Frankenweenie (1984),
Beetlejuice (1988),
Batman (1989),
Edward aux mains d’argent (1990),
Batman, le défi (1992),
L’Étrange Noël de Monsieur Jack (1993),
Ed Wood (1994),
Mars Attacks ! (1997),
Sleepy Hollow (2000),
Big Fish (2003),
Les Noces funèbres (2005),
Charlie et la Chocolaterie (2005),
Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street (2008)
- ou Alice au pays des merveilles (2010).

Grand prêtre et maître du fantastique, ce Californien, très attaché aux horreurs enfantines, a inspiré des générations de cinéphiles avec ses longs métrages aux univers sombres mais pas seulement lugubres. Indissociable de son œuvre, Johnny Depp a joué dans nombre de ses derniers succès.

Cette exposition est aussi l’occasion rêvée de voir ou de revoir dans les meilleures conditions (du 7 mars au 24 juin 2012, le mercredi à 14h30 et le dimanche à 15h, 6,50€, ou 3€ pour les – de 18 ans) tous les films de cet artiste si complet, à la fois dessinateur, peintre, vidéaste, photographe, et sculpteur de trucs étranges ! Tim Burton sur le plateau. Crédit photo : Derek Frey

Les œuvres montrées peuvent être de jeunesse, mais déjà de l’univers de Tim Burton, ou, plus tardives, sont devenues de réelles étapes de travail, à la valeur artistique incontestable. Cette exposition vous fera pénétrer dans le laboratoire de ce Frankenstein attachant et romantiquement sentimental, d’autant plus intimement, qu’elle vous dévoilera jusqu’à ses carnets de croquis et ses films amateurs, voire même l’envers du décor de certains de ses films phares.

Tim Burton fait partie de ces cinéastes qui ont toujours su se préserver un lien direct et fort avec leur enfance comme créer un univers cinématographique excentrique avec lequel le public se sent immédiatement en connivence, un monde de l’image où l’émotion prime, en quelque circonstance que ce soit.

« Après Mars Attacks !, satire fantaisiste sur une Amérique au bord de l’explosion (peuplée de promoteurs véreux, d’adeptes New Age et de militaires fascistes), et à partir de Sleepy Holllow, qui prend pour cadre une communauté d’immigrés hollandais fraîchement arrivés aux Etats-Unis, Burton a recentré son travail autour d’une géographie physiquement et esthétiquement plus proche de l’Europe. Ce sera le Londres très Jack l’Eventreur de Sweeney Todd ; les références anglaises à Roald Dahl (Charlie) et à Lewis Carroll (Alice).

L’exposition sera aussi l’occasion d’accompagner le travail de Burton jusqu’à aujourd’hui, et de révéler des éléments issus de ses tout derniers films, Dark Shadows et Frankenweenie, qui sortiront en 2012.

Tim Burton, Sans titre (Mars Attacks !). 1995 Aquarelle et pastel sur papier. Collection privée. Mars Attacks ! © Warner Bros. © 2011 Tim Burton

Deux citations, tirées de Tim Burton, Entretiens avec Mark Salisbury (Sonatine Éditions, 2009) resitueront parfaitement le lieu du débat et le monde du réalisateur. « J’ai toujours aimé les films de monstres. Ils ne m’ont jamais fait peur. Ils dégageaient tous quelque chose qui me plaisait terriblement.  » Et enfin « Les films frappent à la porte de nos rêves et de notre subconscient. Cette réalité a beau varier selon les générations, les films ont un impact thérapeutique - comme autrefois les contes de fées ».

Projections, conférences et ateliers seront proposés, et même, à l’occasion de l’exposition, Tim Burton sera présent à deux reprises :
- Le dimanche 4 mars de 14h30 à 17h, où il dédicacera le catalogue de l’exposition et le livre L’Art de Tim Burton ;
- Le lundi 5 mars à 15h, au cours d’une Master Class animée par Matthieu Orléan.

Tim Burton, l’exposition (conçue par The Museum of Modern Art, New York), jusqu’au 5 août 2012. La Cinémathèque française, 51 rue de Bercy -75012 Paris www.cinematheque.fr Lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 12 à 19h. Week-end, jours fériés et vacances scolaires (du 14 au 29 avril et du 4 juillet au 5 août) de 10 à 20h. Nocturne le jeudi jusqu’à 22h. 11 ou 8,50€, - 18 ans 5,50€. Horaires amplifiés jusqu’au 29 avril : 10h - 20h + nocturne le jeudi jusqu’à 22h. Fermeture le mardi.

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et vous remercions des suggestions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous tentons même de vous indiquer chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "Que faire à Paris dans la semaine du..."

Nous tentons aussi de vous les présenter par mois : Février, Mars, Avril...

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons la sélection, pour Paris, des MEILLEURS CATALOGUES des expositions 2012. Celui de cette exposition en fait partie.

Jean et André

sources : Serge Tubiana, la Cinémathèque française, Burton on Burton, by Mark Salisbury

Adresse

51 rue de Bercy, 75012 Paris

Horaires

Lundi, mercredi, vendredi et samedi, de 12h à 19h. Jeudi de 12h à 22h. Dimanche de 10h à 20h

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.