evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 19e > Lieux Clés, Paris 19e > Le Centquatre - 104 > DERNIERS JOURS de l’installation architecturale de Krijn de Koning, au (...)

DERNIERS JOURS de l’installation architecturale de Krijn de Koning, au Centquatre

vendredi 20 octobre 2017, par André Balbo

Du 10 janvier au 5 avril 2015, l’artiste néerlandais déconstruit une partie du Centquatre, ou la refonde radicalement, et de façon... très personnelle. Pour amuser l’œil, nous faire observer le délicat jeu troublant des couleurs choisies, et nous donner envie de jouer, petits et grands, dans ses décors... de contes pour enfants et de jeu de construction en bois.

En ce début d’année, Krijn de Koning a installé sa toute dernière création "De Koning : Espace - Couleurs" au Centquatre, sous la halle Aubervilliers.

Exposition architecturale déstabilisante. Ludique à l’extrême, et protéiforme, son œuvre habite le bâtiment, s’y abrite tout en le repoussant. Elle lui confère une fonction autre que celle de simple porteur ou réceptacle.

© Krijn de Koning

Au travers d’une construction qui adopte parfois des couleurs qui nous paraissent pures, mais sont choisies dans des nuances extrêmement recherchées, ou d’une noirceur obscure déstructurante (ce qui est relativement rare de sa part dans ses autres installations, du moins jusqu’à présent...), proposant parfois encore un espace vide, et son double, un espace comble, le théâtre, l’artiste interroge le public en le confrontant à des formes paradoxales.

Le visiteur devient acteur de l’œuvre, se perd, s’il le veut bien, dans ce labyrinthe étonnant où la notion d’espace se floute pour laisser place à une divagation architecturale haute en couleur, et peuplée de gros objets déplaçables.

Interactive, l’œuvre de Krijn de Koning interpelle le public et l’invite à participer à une réflexion contemplative sur la place que peut prendre l’architecture, quand elle le veut bien, dans notre vision de l’espace.

Les installations de l’artiste néerlandais mêlent sculptures, peintures unies jouant d’une large palette, et architecture. Ces éléments déconstruisent de façon géométrique le lieu choisi en l’investissant. Ils créent une mise en abyme, avec d’autres espaces dans l’espace, de toutes dimensions, induisant ainsi de nouvelles déambulations et perspectives.

Le plus souvent, les interventions de Krijn de Koning veulent susciter le bouleversement de l’esprit d’un lieu afin d’en révéler sa particularité, sa beauté et parfois même sa problématique.

Là, il n’y a pas apparemment de volonté ni de détournement ni de prise de pouvoir ou nulle mise en concurrence. L’artiste s’est peut-être senti trop amicalement accueilli pour cela.

Avec son architecture brute et monumentale, le Centquatre l’a simplement invité à remodeler ses espaces et ses volumes ouverts à tous. Cela tombe particulièrement bien, puisque Krijn essaie de faire disparaître les murs centenaires du bâtiment derrière cette construction éphémère.

Quant aux murs-cloisons qu’il y a installé, ils s’émancipent de la structure principale pour créer leur propre délimitation d’un nouveau lieu et perdre le spectateur dans un jeu de questionnement abstrait : « Qu’est-ce qui était là avant ? Qu’est-ce qui a été construit après ? »

Quelques chiffres sur l’installation "De Koning : Espace - Couleurs". 25 couleurs / 15 pièces regroupées en 4 espaces / 3 mètres de hauteur en extérieur / 4,20 mètres de hauteur en intérieur / 3 matériaux : plâtre, bois et rails métalliques / 150 mètres de murs montés.

« Bien que je ne nie pas que les objets ont une réalité, je ne sais pas exactement ce qu’est la substance, ce qu’est une œuvre d’art, ce qu’est la véritable matière. » De Koning.

Dans cette création au Centquatre, de Koning a créé des reliefs en bosse et en creux qu’il vous faudra tous inspecter avec systématisme. Engagez-vous radicalement dans le moindre interstice. Il recèlera peut-être ce que vous considèrerez comme la pépite de son œuvre, la partie la plus fine, la plus ciselée ou méticuleuse. Ainsi sortir la tête au beau milieu de la maquette fut pour moi un émerveillement.

Les pièces de petit mobilier peuvent être déplacées par les visiteurs, comme les éléments de bois, à l’abri des vitraux art nouveau, qui leur permettront de construire ou déconstruire leurs propres mini monuments.

L’ensemble déploie son harmonie et ses extrêmes, de l’escalier ensoleillé qui ne mène qu’au panorama sur la majorité de l’œuvre, ou le labyrinthe noir mât où se cache certainement un loup, que l’on sent présent, bien évidemment, mais qui ne se laisse pas souvent voir. Peut-être est-ce mieux ainsi...

Krijn de Koning vit et travaille à Amsterdam. Il a suivi à Paris les enseignements de Daniel Buren à l’Institut des Hautes Études en Arts plastiques, et exposé par la suite à Paris, Ostende, New-York, et Edimburg.

Son utilisation originale de la couleur dans ses travaux lui a fait obtenir le Silkens Prize en 2007... comme Le Corbusier l’avait obtenu en 1963.

Krijn de Koning, De Koning : Espace - Couleurs, du 10 janvier au 5 avril 2015, au Centquatre-Paris, 5 rue Curial, 75019 Paris, 01 53 35 50 00. Informations et billetterie www.104.fr. M° Riquet (7). Ouvert du mardi au vendredi de 12 à 19h, samedi et dimanche de 11 à 19h, fermé le lundi. 5€ TP / 3€ TR / 2€ TA.

***

Vous retrouverez dans l’article Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences dans : LA SEMAINE des expositions et musées : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Comme les autres années (2014, 2013, 2012), nous établissons au fur et à mesure notre sélection dans l’article Paris 2015 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :
Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

De même nous avons commencé :
Les Grandes Expositions 2016 à Paris de A à Z
Calendrier 2016 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques musées et expositions pour Bruxelles, Genève, Bâle, Amsterdam, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : Visites, Centquatre-Paris

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.