☰ Menu
.evous
> >

Jardiner en décembre 2020, conseils et astuces

Et en décembre alors, que pouvons-nous faire au jardin ? Taillez vos petits fruitiers, pommiers, poiriers, vignes, vos lianes, glycines et vos rosiers, mais sans exagération, juste pour les rendre plus présentables et soignés. Adaptez leurs formes aux lieux qui les accueillent.

Sachez que quand on dit « ils sont rhabillés pour l’hiver ! » ce n’est pas forcément qu’ils ont subi quelques réflexions désagréables. Rapprochez de vos plantes de balcons et terrasses des voiles de protection, paillez la terre, et rapprochez les végétaux de la chaleur toute relative de l’extérieur des fenêtres et des murs qui diffusent mine de rien un peu de la chaleur des intérieurs. Ne laissez pas de plantes exposées au vent (et surtout pas les camélias !).

C’est aussi un moment où l’on peut faire des apports de matières organiques, en les tenant prudemment éloignés des pieds des plantes. Compte tenu de la faiblesse des arrosages, l’enrichissement se fera plus progressivement, ce qui tombe bien puisque les végétaux ont moins d’efforts à soutenir, et que ces composts ou autres protégeront aussi d’autant la terre.

D’ailleurs à ce sujet pour protéger les pieds de toutes sortes de choses, buttez, buttez, buttez. Le principe est applicable à certains légumes comme choux et poireaux, mais aussi de manière plus générale, un apport de terre complémentaire sera bien accueilli par vos plantations aux approches des premiers frimas, d’autant que balcons et terrasses sont particulièrement exposés.

L’arrosage devient sujet à précaution. Feuilles et fleurs vous feront clairement connaître leurs besoins. N’allez pas au-devant de leurs désirs. Ne les poussez pas à boire ? Apprenez leur même progressivement et sans violence l’abstinence. Le risque de gelée est maintenant bien réel, et la sève est franchement descendante. Arrosages restreints au minimum, et en milieu de journée, particulièrement pour les végétaux à feuillages persistants, bambous, buis et compagnie... ou bientôt en fleurs, camélias, bruyères, hellébores (les célèbres roses de Noël, devenues de vraies stars).

Souvenez-vous qu’à la Sainte Catherine (26/11), qui n’est pas si loin dans le calendrier, « tout prend racines »… Choisissez bien et plantez, plantez, plantez. Vos seules retenues seront les gelées trop fortes ou trop fréquentes. Que ne craignent pas trop par exemples les pensées et les primevères, qui sauront vous aider à attendre le printemps, et vous signaleront ses premiers signes, et pourquoi pas, pour les retardataires, et je sais qu’il y en a, ajouter encore quelques narcisses et/ou tulipes encore disponibles dans les jardineries.

Protégez radicalement certaines de vos plantes en leur ménageant si vous le pouvez une petite place chez vous ou dans une pièce plutôt lumineuse mais surtout fraîche (10 à 12°C), une véranda, un jardin d’hiver, un garage éclairé ou un cellier. Elles apprécieront d’autant de retrouver au printemps l’air libre et vivifiant et se seront économisées en attendant : fuchsias, et géraniums simples ou doubles. Attention. Les pièces à 18-20°C leur sont proscrites !

N’oubliez pas l’approche des fêtes de Noël, et du Jour de l’An. Vos plantations feront d’excellents supports, pour le plaisir des enfants et petits-enfants, à toutes sortes de guirlandes lumineuses ou pas, couronnes, personnages, clochettes tintinnabulantes. Et croyez-moi, les voisins apprécieront aussi. Et alors si c’est pour vous l’occasion d’ajouter à vos arbustes un joli sapin planté, après avoir peut-être abrité quelques cadeaux à ces occasions, il vous tiendra compagnie un certain temps.

Dans la maison, les poinsettias rappelleront les Noëls colorés sous les Tropiques, très gais avec leurs rouges et leurs verts, et même aujourd’hui leurs jaunes et leurs oranges (nous sommes bien d’accord, nous parlons de couleurs…).

Et si un jour prochain la neige recouvrait vos balcons et terrasses, ce serait excellent en manteau sur la terre elle-même, mais secouez-la des branches de vos conifères pour ne pas risquer de craquer les rameaux les plus fragiles. En revanche, laissez-la sur les branches des arbustes et des arbres qui n’ont plus de feuilles. La neige les protégera en maintenant sous elle une température de 2 à 3 degrés sous zéro. Ainsi en va-t-il aussi des plantes alpines qui poussent à 1 500m d’altitude et que l’on voit de plus en plus sur les balcons parisiens. Elles ne résisteraient pas à des températures très négatives sans la protection d’un manteau neigeux.

Et puis c’est aussi la saison où l’on rentre les pots non habités, pour les frotter, gratter, laver et ranger en attendant les prochains arrivages du printemps.

Et n’oubliez pas pour les plantes que vous aurez rentrées pour les prémunir du froid… de les prémunir du chaud et de la sècheresse venus de vos radiateurs en plaçant au fond des soucoupes des graviers maintenus humides…

J’allais oublier ! À l’intérieur, vos orchidées bien exposées à la lumière devraient avoir leurs tiges en folie ! Aidez-les à grimper le plus haut possible le long de tuteurs. Les petites pinces en crabes pour se tenir les mèches font merveille et comme les orchidées sont de grandes coquettes… Donnez-leur un peu d’engrais dilué après un petit arrosage ou encore mieux un bon bain de racine. Comme c’est leur saison, nettoyez leurs feuilles pour embellir encore davantage ces majestueuses plantes avec un « essuie-tout » très légèrement abrasif, et ne les mouillez qu’avec de l’eau distillée de peur que des dépôts calcaires ne ralentissent, alors qu’elles sont en plein effort, leur photosynthèse.

L’idéal pour les orchidées est de poser leur pot sur une soucoupe remplie de billes d’argile, et l’eau affleurant. En effet sachez que les cellules (stomates) capables de capter l’humidité de l’air ambiant se trouvent sur le dessous des feuilles.

Étonnants mimosas (et hellébores, d’ailleurs) : ils fleurissent déjà sur les balcons parisiens un peu ensoleillés ! Et l’on voudrait nous faire croire que la planète ne se réchauffe pas !

Même observation pour les petits cyclamens qui, au contraire des grands, plus casaniers, sont tout à fait à leur aise dehors.

Les pots de petites primevères, très colorées, égailleront aussi vos plantes et arbustes aux teintes parfois tristounettes en cette saison. N’hésitons pas à imiter les peintres fauves : sachons utiliser la couleur comme de la dynamite !

Enfin il est temps de penser à disposer dans les branches et buissons de vos plantations pour aider les petits piafs à traverser l’hiver sans trop de difficultés, boules de graisses et distributeurs de graines diverses… Ils vous apporteront en échange leurs petites musiques et leur enthousiasme.

=> Le(s) mot(s) du mois de décembre

Aciculifolié. Qui porte des feuilles en aiguilles comme le pin ou le sapin.
Stylopode. C’est le disque qui couronne le fruit des ombellifères (coriandre).

=> Le(s) proverbe(s) du mois de décembre

Belle nuit en hiver, jour qui suit souvent couvert.
Le mois de l’Avant est sujet au vent.
Si décembre est sous la neige, la récolte se protège.

Calendrier des Jardins, balcons et terrasses : Janvier - Février - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre

À voir également :
Cueillette à la ferme près de Paris : Des fruits et légumes frais
Le jardineries Truffaut à Paris et en Île-de-France
Les meilleurs fleuristes à Paris
Les pépinières et horticulteurs à Paris et en Île-de-France
Agenda nature et jardins à Paris et en Île de France

A découvrir

Pour recevoir les actualités de .evous