☰ Menu
.evous
> >

Jardiner en juin 2021, conseils et astuces

Arrosage. Juin est un des mois de grand ensoleillement. Votre pratique de l’arrosage doit être modifiée. Il devient impératif de ne plus arroser au soleil, mais le matin tôt, ou mieux le soir, à la nuit tombée. Vous pouvez, selon le besoin des plantes, arroser une à deux fois par semaine.

Conseil important : il est préférable d’arroser moins souvent mais plus copieusement. En effet la plante va chercher l’eau et ce sera bon pour un enracinement en profondeur, et également une meilleure résistance aux futures sécheresses.

Avant d’associer des plantes dans un même pot, une même jardinière, ou une balconnière, prenez en compte leurs besoins d’arrosage et d’ensoleillement. Vous augmenterez vos chances… et les leurs !

Solanum jasminoides

Pour ceux dont balcons et terrasses sont recouverts de zinc, qui emmagasine et exagère la chaleur, donc très asséchant, posez vos pots sur des lattes de bois afin de faciliter la circulation de l’air autour de la plante, que vous n’hésiterez pas à doucher à la nuit tombante, ce qui fera redescendre un tantinet… sa température.

N’hésitez pas, si vous sentez un stress particulier à l’exposition au soleil de certaines de vos plantes (dahlias nains, et autres plantes bulbeuses) à pailler leurs pieds.

N’attendez pas trop pour regrouper en pots plus larges ou en jardinières les petits pots de muguet que l’on vous a peut-être offerts. Ils resteront un peu plus longtemps souriants… et fleuriront l’année prochaine… en général courant avril, ou pile au 1er mai pour les plus chanceux. Toujours choisir pour eux une exposition ombragée.

Maintenant que les saints de glace des 11, 12 et 13 mai (et leurs toujours possibles méfaits) sont passés, semez en jardinières ou en gros pots les fleurs annuelles si fragiles. Il en existe de multiples espèces et variétés. Elles peuvent avoir toutes tailles, formes et couleurs : pavot de Californie, pois de senteur, immortelles bractées, et autres capucines (dont vous aurez au préalable fait ramollir les graines dans l’eau pour en aider la germination).

Concernant vos plantes aromatiques, dont vous avez élargi la gamme en mai, démultipliez le basilic, qui sera rapidement mis à contribution, la chaleur venant, avec les salades de tomates, et les menthes pour les thés.

Souvenez-vous que les fleurs de capucine et de soucis peuvent égayer vos salades, et que pendant encore deux bons mois, vous profiterez de vos radis (jusqu’à ce que vous les trouviez trop forts) et de vos salades de balcons et terrasses, que vous avez continué de semer chaque 10 jours. Mais facilitez-vous plutôt la vie en achetant vos plants de salades que vous repiquerez.

Les fruits de plants de tomates et tomates cerises, encore tout verts, commencent seulement à exister en région parisienne (quand les premières tomates se mangent dans le Sud !), bien rikiki. N’oubliez pas de pincer et d’enlever les gourmands, et surtout pour les pieds de tomates, mais toujours sans mouiller le feuillage, de les arroser régulièrement, afin de leur éviter "le cul noir", qui risquerait de troubler l’esthétique de ces jolis fruits... et votre appétit.

Les fraisiers dont la succulente Mara des bois, au goût de fraise des bois, et mieux encore la Charlotte, aux fraises plus grosses et tout aussi savoureuses, vont bientôt commencer à donner…

Les plantes commencent sérieusement à embaumer : lavandes, thyms, romarins, orangers du Mexique, jasmin étoilé et pourquoi pas Hélicrysum italicum au surprenant parfum de curry.

Concernant les dahlias, principalement ceux à grandes fleurs, ne conservez que la fleur la plus forte du haut de la tige et enlever les autres boutons. Vous pourrez obtenir des fleurs, nous ne vous mentons pas, qui feront dans de bonnes conditions jusqu’à 20cm de diamètre.

Régulièrement, nettoyez votre jardin des fleurs, feuilles et branches devenues périmées, comme des plantes non invitées qui tenteraient de pousser au détriments des vôtres.

Si vous avez mis sur vos dépendances une vigne, laissez-la se développer tranquillement… et contemplez. Le jardin, même de taille modeste, est le plus souvent un repère à sensations : sentir, regarder, entendre, et ne rien faire, si c’est le juste moment...

Souvent les rosiers prêtent le flanc à des soucis de santé : la maladie des taches noires, ou les araignées rouges. Utilisez un léger fongicide ou une éponge humide avec un doigt de savon. Les plus résistants des rosiers à ce genre de tracas, et qui restent de très jolis spécimens, sont tous les rosiers portant le label ADR, et qui sont parfaitement résistant aux maladies et aux insectes. Ils ont été créés par hybridation (sélection humaine).

Enfin ne vous inquiétez pas de façon exagérée de quelques pucerons qui ne feront jamais périr votre rosier.

Pour ceux qui ont péché par excès d’optimisme et acquis pour nos cieux un laurier rose (qu’il soit blanc, rouge, orange, ou... rose !), le moment d’un arrosage amplifié est venu, et surtout enrichi d’un apport mensuel en belle saison d’engrais liquide…

Pour ceux qui ont suivi nos conseils du mois dernier, ils devraient commencer d’apprécier par leur choix de plantes succulentes, et de cactus, de ne pas avoir à trop les arroser. Qu’ils leur soient gré de cela, car en hiver, ils devront partager leur logement… avec eux.

Tentez aussi quelques corbeilles anglaises suspendues. Rendre aériennes ces plantes déjà si légères devrait vous apporter toute satisfaction.

Enfin, commencez à mettre vos activités jardinières laborieuses en bas régime. Prenez d’ores et déjà un peu de recul car il s’en vient le temps où vous pourrez moins en faire et en profiter davantage !

=> Manifestations incontournables en Juin

Jardins, Jardin, aux Tuileries. Près de 100 exposants de matériel, services, décoration de jardin participent à l’événement ainsi qu’une vingtaine de grands paysagistes ou d’entreprises qui rivalisent d’inventivité pour présenter des jardins créatifs à leur image, véritables sources d’inspiration pour les visiteurs...
En savoir plus...
Festival International des Jardins du Domaine de Chaumont-sur-Loire
Mine d’idées et pépinière de talents, le Festival de Chaumont/Loire, qui a acquis une réputation internationale, redynamise l’art des jardins et intéresse le public et la profession en présentant de nouveaux fleurissements, de nouveaux matériaux, des idées et des approches novatrices.
Chaumont/Loire, par sa diversité, sa créativité, la qualité des artistes conviés, comme des projets montrés, est devenu un rendez-vous incontournable pour la présentation des travaux d’une nouvelle génération de paysagistes, d’architectes, de scénographes ou de jardiniers...
En savoir plus...

=> Le mot du mois de juin

Spinescent : raide et piquant comme une épine.
Aciculifolié : qui porte les feuilles en aiguilles, comme le pin ou le sapin.

=> Le proverbe du mois de juin

Qui en juin se porte bien au temps chaud ne craindra rien.
Abeilles de mai valent de l’or, en juin c’est chance encore.
Froid en mai et chaud en juin amènent pain et vin.

Calendrier des Jardins, balcons et terrasses : Janvier - Février - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre

À voir également :
Cueillette à la ferme près de Paris : Des fruits et légumes frais
Le jardineries Truffaut à Paris et en Île-de-France
Les meilleurs fleuristes à Paris
Les pépinières et horticulteurs à Paris et en Île-de-France
Agenda nature et jardins à Paris et en Île de France

A découvrir

Pour recevoir les actualités de .evous