☰ Menu
.evous
> >

Jardiner en septembre 2021, conseils et astuces

N’oubliez pas tout de même de remercier plus que chaleureusement les amis et voisins qui veillaient pour vous sur vos plantations et avaient été chargés de leurs arrosages… en leur faisant hommage des récoltes maison… qu’ils avaient d’ailleurs en votre absence en libre accès. Ne minimisez surtout pas les efforts qu’ils ont dû fournir avec régularité !

Retrouver son jardin après une absence apporte toujours un surcroît de travail que l’on fait toujours bien volontiers. C’est un peu une affective reprise de possession, et il n’est pas dit qu’il n’y ait pas également là-dedans une petite pointe de culpabilité. Passons… Un nettoyage, une remise en ordre, un grattage pour aérer un peu la croûte superficielle de terre, ou de nouvelles dispositions des pots et jardinières peuvent être envisagées. Les plantes ont poussé. Il faudra vraisemblablement à nouveau en tuteurer certaines. Tailler les branches et couper les gourmands qui auraient poussé au pied des arbustes, enlever feuilles mortes, fleurs desséchées, mauvaises herbes, et coupez les gourmands qui auraient poussé aux pieds des arbustes… L’ensemble peut paraître fastidieux… mais il est aussi gratifiant, ne nous le cachons pas.

À l’automne, les plantes ont un stress hydrique moins violent qu’en été, et les premiers rayons de soleil de la journée sont moins forts.

En conséquence, l’arrosage, dont on peut réduire fréquence et quantité, sera certainement plus doux et favorable au matin, et évitera le risque de coup de froid nocturne qu’une météo parfois erratique rend déjà possible.

Taillez les rosiers en supprimant les fleurs fanées, au-dessus d’une feuille tournée vers l’extérieur du rosier (une vingtaine de centimètres). Vous aurez peut-être d’agréables surprises, surtout avec les rosiers remontants, pour peu que l’arrière-saison soit suffisamment clémente.

C’est le moment de tailler vos petits cerisiers à fruits devenant trop envahissants. À sève descendante, cela vous évitera la formation de gomme sur les plaies.

Les plants de tomates vous attendaient avec impatience. Leurs feuilles à demi sèches ralentissent le mûrissement des derniers fruits. Encouragez les plants en les enlevant. J’imagine que les poivrons ne seront restés que décoratifs… Poêlez-les avec compassion !

Vous pouvez, et devez, car c’est la meilleure période, planter de nouveaux fraisiers (restons fidèles à la Mara des Bois, mais testez donc quelques pieds de la variété Charlotte aux qualités gustatives identiques mais avec des fruits bien plus gros), et de nouvelles salades dont la mâche bien sûr, et la sucrine.

Redonnez des formes à vos buissons de plantes aromatiques. Pour le basilic, enlevez les feuilles comme les fleurs abîmées, et mettez les plus belles feuilles dans un sac en plastique au congélateur pour l’hiver. Vous raccourcirez les plantes. Coupez les branches sèches du thym et du romarin. Taillez la ciboulette, et redonnez un peu de tonus aux persils et aux menthes.

Faites-vous plaisir aussi en ravivant vos balcons de quelques nouvelles plantes qui fleurissent à l’automne, comme les bruyères calluna à feuillage coloré ou des Camélias sasanqua qui fleurissent naturellement à l’automne, ou des Lagerstroemias à floraison avec des roses nuancés, qui peuvent être en buisson ou sur tige.

D’autres plantations sont possibles en cette saison, dont les conifères (cyprès, thuyas, bébés pins). Attention, car certains sont de croissance trop rapide pour nos jardins, pensez-y ! Un coup de cœur pour le pinus simple pierrick brejion sur tige, nain et magnifique.

Si vous avez la chance d’avoir de petits poiriers, pommiers, peut-être une vigne, voire un figuier, mettez votre plus joli chapeau de paille ! L’heure de la récolte a sonné. N’hésitez pas à en cueillir les fruits, soit quand ils atteignent leur pleine maturité (figues et raisins), soit juste un peu avant (poires et pommes). À l’abri, chez vous, ils affineront leur mûrissement sur du papier journal, et vous enlèverez ainsi ces terribles tentations aux oiseaux et aux insectes gourmands. Une phrase transmise par ce grand philosophe qu’était Jean-Louis me revient : « Pèle la poire à ton ami, la pomme à ton ennemi », l’une concentrant ses vitamines dans sa chair, l’autre dans sa peau.

Sachez que, et cela s’amplifie, que la tendance dans le jardinage sur balcons et terrasses accorde davantage d’importance aux fruits et aux légumes, en association avec des plantes fleuries, selon un grand vendeur européen de semences. Une façon agréable, utopique, mais restant malgré tout encore marginale, de contrôler davantage ce que l’on mange ?

Si vous ne l’avez déjà fait, saurez-vous planter des choux pour l’hiver ? À feuillages décoratifs, colorés et qui ne se mangent pas, ou des choux pommés pour vos recettes d’hiver.

C’est aussi le moment de discipliner à nouveau les grimpantes, vignes, vignes vierges, glycines, jasmins, chèvrefeuilles et autres lierres. Sachez prévoir et diriger avec la plus grande douceur et de façon judicieuse leurs trajectoires à venir en évitant de trop serrer leurs liens.

Surveillez les parasites (araignées rouges, cochenilles et pucerons) qui pourraient avoir profité des humidités annonciatrices de l’automne pour s’installer. Si vous en trouvez, il vous suffira le plus souvent d’humecter feuilles et branches à l’aide d’une éponge trempée de liquide vaisselle dilué pour en débarrasser les plantes. La bière aussi, par exemple, déplait aux cochenilles.

Ne vous laissez pas moralement atteindre par la venue prochaine de l’hiver. Le printemps suivra immanquablement. Placez des bulbes de printemps dans vos bacs ou jardinières, sans oublier les rhizomes d’iris à grandes fleurs (vous avez jusqu’à la fin du mois pour les planter). Leurs fleurs vous annonceront en primeur le retour des beaux jours : narcisses, jacinthes, tulipes (superbes perroquet Texas Flame ou tulipes frangées), ou sans faire de politique Iris de Hollande. J’ai même vu au Canada de tels bulbes posés à même des galets dans de beaux aquariums géométriques. Bel effet en bord de balcons comme en intérieur.

Attention. On trouve dans le commerce de grands sacs ultra résistants pour jardinage de balcons. Il est impératif de ne les accrocher qu’à l’intérieur des balustrades, contrairement à ce qui se voit trop souvent. Dans ce cas contraire, qui peut s’avérer dangereux, il suffirait parfois d’une petite tempête pour qu’une telle imprudence vire au drame.

Pour ceux qui n’ont pas encore coupé les fleurs de lavande, il est plus que temps de le faire. Taillez-les en conférant à l’ensemble de la plante un bel arrondi, et faites sécher les fleurs avant d’en disposer dans des sachets sur vos étagères à linge, comme le faisaient nos grands-mères. Odeur bien agréable et résultat garantis.

=> Manifestations incontournables sur les jardins en septembre

L’édition d’automne de la Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard. En savoir plus...

=> Le mot du mois de septembre

Convoluté. Enroulé en forme de cornée, comme la fleur de l’arum.
Nucules. Noyaux de certaines drupes (aubépines et nèfles).

=> Les proverbes du mois de septembre

Brumeuse matinée promet belle journée.
En septembre se coupe ce qui pend.

Calendrier des Jardins, balcons et terrasses : Janvier - Février - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre

À voir également :
Cueillette à la ferme près de Paris : Des fruits et légumes frais
Le jardineries Truffaut à Paris et en Île-de-France
Les meilleurs fleuristes à Paris
Les pépinières et horticulteurs à Paris et en Île-de-France
Agenda nature et jardins à Paris et en Île de France

A découvrir

Pour recevoir les actualités de .evous