Paris eVous
Accueil La semaine Sortir à Paris Pour enfants Musées Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports A la parisienne Pratique

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Expositions à Paris > Expositions au fil des galeries d’art à Paris > Jonathan Lasker, peintures récentes à la galerie Thaddaeus Ropac

Jonathan Lasker, peintures récentes à la galerie Thaddaeus Ropac

Dernière mise à jour : lundi 25 juillet 2016, par Expositions

Jonathan Lasker commencera la nouvelle année à la galerie Thaddaeus Ropac, très heureuse d’annoncer sa 5e exposition (du 10 janvier au 2 février 2012) de cet artiste américain dont elle présentera 10 nouvelles peintures dont 6 grands formats et 4 de taille moyenne.

Jonathan Lasker, né en 1948 à Jersey City, étudie à New York à la School of Visual Arts, puis poursuit ses études d’art visuel dans le fameux California Institute of Arts, plus connu sous le nom de CalArts, situé dans la banlieue de Los Angeles.

The Boundary of Luck and Providence, 2011 huile sur toile 191 x 305 cm (75 x 120 in)

Dans les années 70, c’est le bastion des jeunes artistes conceptuels, qui considèrent que la peinture est morte et qu’elle est tout au plus une activité naïve.

Jonathan Lasker, qui voit la peinture comme une évidence, se rebelle alors contre le conceptualisme ambiant. Inspiré par Richard Artschwager et Susan Rothenberg, il redonne un souffle à la peinture en introduisant sur des éléments picturaux basiques tels que la ligne et la couleur, une texture souvent monochrome. Ce vocabulaire nouveau puise aussi sa force auprès de peintres minimalistes, tels que Frank Stella, Brice Marden, et Robert Ryman.

Sur la toile, Lasker développe un langage formel. Il y dispose comme des lieux superposés de marques tangibles, distinctes les unes des autres dans lesquels il assemble souvent couleurs primaires ou secondaires. Ses couleurs, vives, intenses, et contrastées, peuvent former un parcours de lignes fluides ou, au contraire, un tracé qui se creuse dans la matière créant une accumulation de matière sur les bords.

Cette impression d’impasto ou de fluidité crée des temporalités très différentes dans la lecture du tableau. Contrôlées et structurées, ses compositions oscillent entre intuition et analyse. Lasker cherche un système pictural qui se justifie à lui-même amenant le spectateur à la limite du réflexe instantané d’une identification avec la figuration.

The Consequences of Idealism in an Imperfect World, 2011 (huile sur toile, 152 x 203 cm)

Il est intéressant de considérer les titres de ses tableaux ; The Boundary of Luck and Evidence (La Frontière entre la chance et l’évidence), Life without thought, (Vie sans pensée), ou Illusions of the self (Des Illusions de soi), qui soulignent bien le parallélisme que l’artiste entretient entre la nature à la fois dialectique et physique de ses marques sur la toile tel le tracé abstrait de mots.

Lasker expose régulièrement aux Etats-Unis comme en Europe ; ICA, Philadelphie, Hirschhorn Museum, Washington DC, Kunsthalle Bielefeld et Stedelijk Museum, Amsterdam en 1997-1998. En 2003, Lasker a eu une rétrospective majeure au Reina Sofia à Madrid et à la K-20 Kunstsammlung Nord Westphalia à Düsseldorf.

Il est aussi représenté dans les meilleures collections au monde, au MoMA et au Whitney Museum à New York, à la Eli Broad Foundation, Los Angeles. En Europe, son travail fait partie des collections du Centre Pompidou, du musée Reina Sofia, et du Museum Ludwig, Cologne.

Galerie Thaddaeus Ropac, 7 rue Debelleyme 75003 Paris 01 42 72 99 00 www.ropac.net

André Balbo

source : galerie Thaddaeus Ropac

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !