eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Musique > Vos artistes favoris > Josh Groban : Nouvel album 2018 ’Bridges’

Josh Groban : Nouvel album 2018 ’Bridges’

Dernière mise à jour : vendredi 29 juin 2018, par Jean

Josh Groban est de retour ! Il propose son single S’il suffisait d’aimer, reprise de Céline Dion et extrait de son nouvel album attendu en septembre 2018.

Avec ses albums multi-platine et ses nombreux records, Josh Groban connait un grand succès outre-Atlantique depuis le début de sa carrière en 2001. Après avoir été nominé aux Tony Awards pour sa participation dans le musical de Broadway Natasha, Pierre & The Great Comet of 1812 et avoir décroché un autre rôle dans la série de Netflix The Good Cop, le chanteur revient au printemps 2018 avec le single Granted. Il enchaine rapidement avec S’il suffisait d’aimer, reprise du standard de Céline Dion.
Disponible le 21 septembre 2018, l’album Bridges comprendra des duos surprises ainsi que des chansons dans plusieurs langues différentes, en anglais et français, mais aussi en italien et espagnol.

Découvrez les albums les plus attendus de 2018. Retrouvez également l’enquête sur les albums les plus vendus en 2017.
Et pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !


Pour son album Stages disponible le 20 avril 2015, Josh Groban propose des reprises. Mais pas n’importe quelles reprises : des reprises de chansons extraites des grandes comédies musicales ! "J’ai cette envie depuis que j’ai 13 ans, explique le Californien. Il y a tellement de chansons, tellement de possibilités ! Il reste à voir lesquelles correspondent à ma voix. Je pense d’ailleurs à certains spectacles trop peu connus et qui comportent des morceaux merveilleux."
Sans bouder les grands classiques, Josh a ainsi eu à coeur de mettre en avant certains titres méconnus, comme ceux issus de The Capeman (de Paul Simon), ou encore de Chess (de Benny Andersson, Bjorn Ulvaeus et Tim Rice). Ce disque enregistré entre Los Angeles et le studio Abbey Road de Londres comprend également les thèmes des Misérables, du Magicien d’Oz et même une version, en français, du Temps des cathédrales, extrait de Notre-Dame de Paris.
A découvrir en live en France lors du concert que Josh Groban donne au Zénith de Paris le 2 décembre 2015 !

Au printemps 2011, Josh Groban embarquait pour le Straight to You Tour : 83 dates dans 81 villes sur 3 continents, qui avaient pour but de promouvoir le disque Illuminations. C’est à la suite de cette série de concerts (dont un fut donné à Paris en octobre) que le baryton s’est penché un nouveau projet d’album.
Ce sixième opus est finalement dévoilé le 19 novembre 2012, sur le site officiel de Josh. Disponible le 25 février 2013, All That Echoes a été produit par le PDG du label Warner Bros. Records, Rob Cavallo, connu pour son travail avec le groupe Green Day. "Josh est un musicien très talentueux, un chanteur incroyable et un ami qui m’inspire énormément, a-t-il ainsi déclaré. Nous avons chacun pris des risques et avons accouché d’un album que j’adore et dont je suis très fier." De son côté, l’interprète renchérit : "Ce projet s’est développé dans la joie et l’inspiration. Avec l’aide de Rob et d’autres collaborateurs de talent, nous avons créé des chansons qui forment un pont entre l’ancien et le nouveau, entre l’obscurité et la lumière de la vie et de l’amour... tout ce qui résonne dans nos âmes." Walter Afanasieff (Mariah Carey, Céline Dion) et Lester Mendez (Shakira, Nelly Furtado) sont également crédités en tant que réalisateurs.

Les fans du chanteur peuvent l’entendre interpréter ses nouveaux titres en live lors d’un concert unique en France donné le 10 juin 2013 au Grand Rex.

Succédant à Noël (2007), Illuminations est le 5e album studio de Josh Groban. A l’image de ses prédécesseurs, il contient des morceaux interprétés en diverses langues, de l’anglais à l’italien, en passant par le français et le portugais. Le premier extrait de cet opus produit par Rick Rubin (Linkin Park, Weezer, Metallica) s’intitule Hidden Away et est disponible aux Etats-Unis depuis le 13 septembre 2010. A noter qu’une édition spéciale du disque est proposée sur le site officiel du baryton. Au programme : le CD, deux titres bonus, le DVD du making-of et un livret-photo de 48 pages.
Sortie le 29 novembre 2010.

Certains attendent d’être passés de mode pour sortir leur best-of. Josh Groban n’a pas cette patience. Après déjà quatre albums publiés en l’espace de six ans de carrière, le baryton américain a fait l’objet d’une compilation regroupant ses plus grands succès. Intitulée A Collection , elle contient notamment le titre Weeping, enregistré en live avec le chanteur sud-africain Vusi Mahlasela, et quelques chansons en français comme L’Hymne à l’amour et Petit papa Noël.
Une bonne façon de découvrir son univers pop-lyrique ainsi que les chansons issues de ses albums certifiés multi-platine, Josh Groban, Closer, Awake et Noël.

Après avoir vendus 14 millions de disques en seulement deux albums (notamment Closer, numéro 1 au Billboard US), Josh Groban est revenu fin 2006 avec l’opus Awake. Une galette de 13 morceaux, préparée et servie par le chef David Foster, producteur-arrangeur-compositeur de renom.
Comme on s’y attendait, les chansons de cet album sont de belles ballades, léchées et bien produites. Mais si la voix est acrobatique, si Josh jongle avec l’anglais et l’italien, l’écoute, elle, est bien plate. On a l’impression d’une succession de productions formatées, sans lien les unes avec les autres. Sans jamais être désagréable, cet enchaînement de bluettes ferait une bonne musique de supermarché si certains titres ne nous happaient pas in extremis de l’indifférence.
En ouverture, Mai donne le ton. Grandiloquent et épique, on rend les armes devant ses imparables envolées de cordes. Une chanson qu’on imaginerait bien au générique de fin d’un blockbuster héroïque à la ArmageddonYou Are Loved (Don’t Give Up), choisi comme premier single de l’album, fait partie de ces chansons prévisibles mais tellement efficaces, et dont la mélodie s’insinue malicieusement au creux de votre tête pour ne plus en partir.
Mentionnons également la sirupeuse mais jolie February Song et Machine, un titre pas comme les autres, en featuring avec le célèbre jazzman Herbie Hancock.
Bref, un album non sans intérêt quoique inégal, à conseiller en priorité aux amoureux des grandes voix de la variété.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.