.evous
> > > > >

Journées du Patrimoine 2021 à Paris : Le programme dans le 16e arrondissement

Retrouvez tout le programme 2021 des Journées du Patrimoine dans le 16ème arrondissement de Paris. Découvrez les lieux qui ouvrent leurs portes au public.

Journées du Patrimoine à Paris : Le programme du 16e arrondissement

Plusieurs lieux clef du 16ème arrondissement participent aux Journées du Patrimoine. L’événement a lieu chaque année le troisième week-end de septembre, pour le plus grand bonheur des Parisiens. Il y trouveront l’occasion de découvrir quelques uns des patrimoines cachés de leur quartier...

Les Journées européennes du Patrimoine 2021 sont organisées et coordonnées au niveau national par la direction générale des patrimoines, ministère de la Culture. Les directions régionales des affaires culturelles sont, dans chaque région, les opérateurs de ces journées.
Plusieurs lieux clef du 16ème arrondissement participent aux Journées du Patrimoine. L’événement aura lieu les 18 et 19 septembre 2021, pour le plus grand bonheur des Parisiens. Il y trouveront l’occasion de découvrir quelques uns des patrimoines cachés de leur quartier...

LE PROGRAMME DANS LE 16EME

Théâtre Le Ranelagh
Visite libre du théâtre Le Ranelagh
Théâtre en bois, à la française, construit en 1894, plafond à caisson peints, 125 ans d’histoire culturelle.
En 1894, Louis Mors, constructeur automobile, fait bâtir un magnifique hôtel particulier à l’emplacement de l’ancien théâtre du Château de Passy. Il demande à l’architecte Alban Chambon d’aménager un salon de musique tout de chêne sculpté, de style renaissance flamande. Il y met en valeur sa collection d’instruments de musique anciens et y organise “pour lui et ses amis” (pour reprendre la maxime latine inscrite au fronton de la salle) des récitals. Debussy, Wagner venant faire découvrir leur travail.
En 1931, l’exploitant d’un petit cinéma de l’arrondissement, Charles Saint Pouloff, et le comédien Jean Galland reprennent la salle et la transforment en un cinéma qui se fait remarquer par la qualité de sa programmation. Les directions se succèdent. De 1957 au milieu des années 70, le peintre surréaliste Henri Ginet, ancien élève de Fernand Léger et d’André Lhote, puis ses deux fils font du Ranelagh une salle “d’Art et d’Essai” et associent expositions et projections de films.
Le Ranelagh devient un haut lieu cinématographique de la capitale, fréquenté par des personnalités comme Marcel Carné, Arletty, Martine Carol, Vladimir Cosma. On peut y voir de grands classiques : Les Enfants du Paradis, Les Visiteurs du Soir, Et Dieu créa la femme, etc.
En 1977, la salle est classée à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques, tandis que Claude Condroyer et Micheline Daguinot assument la direction du cinéma (1974 à 1986). En février 1979, 1ère représentation théâtrale dans la salle : J.P. Dusseaux monte La Cantate à trois voix
de Paul Claudel. Puis Madona Bouglione (1986-2005) unit musique, cirque et théâtre.
Aujourd’hui, sous la direction de Catherine Develay, une programmation principalement dédiée au théâtre et à la musique prend corps, dans le souci de mettre en valeur l’excellente acoustique de la salle, l’un des rares théâtres à la française de Paris.
entrée libre gratuite sans inscription dans le respect des gestes barrières
samedi 18 septembre - 10h00 à 13h00
dimanche 19 septembre - 10h00 à 13h00
5 rue des Vignes 75016 Paris
01 42 88 64 44

Palais d’Iéna - Conseil économique, social et environnemental
Visite du Palais d’Iéna : découvrez le chef d’œuvre architectural d’Auguste Perret !
Découvrez le Palais d’Iéna, siège du Conseil économique, social et environnemental
Auguste Perret définit au Palais d’Iéna (1939) un ordre classique dont les proportions découlent directement de la logique du matériau. Les colonnes élancées portent d’un seul jet la toiture, sous laquelle se glisse un second édifice. Elles s’élargissent vers le sommet pour s’évaser en chapiteaux.
Machine implacable, captant l’ombre et la lumière sur ses bétons de marbre rose et de porphyre vert, le Palais d’Iéna est l’une des contributions les plus remarquables du rationalisme moderne à l’architecture universelle.
Si seule une partie des plans de Perret fut réalisée (la rotonde située place d’Iéna et l’aile longeant l’avenue d’Iéna, agrémentées toutes deux à l’extérieur de colonnes cannelées), l’édification de la partie bordant l’avenue du Président Wilson fut le fait de Paul Vimond, élève d’Auguste Perret, qui essaya d’être fidèle à la démarche de son professeur. Le Palais d’Iéna fut terminé par une troisième aile, différente du style Perret, œuvre de l’architecte Gilles Bouchez.
L’édifice arbore sur les métopes de Martial Raysse des mosaïques de Guardigli, abrite des peintures murales de Souverbie, des tapisseries (manufactures d’Aubusson, des Gobelins, de Beauvais...), des salons Paulin ainsi que de nombreux autres éléments à découvrir.
samedi 18 septembre - 10h00 à 18h00
dimanche 19 septembre - 10h00 à 18h00
9 place d’Iéna 75016 Paris
01 44 43 60 00

A LIRE AUSSI :
Journées du Patrimoine : Tout le programme à Paris
Journées du Patrimoine : Nos coups de coeur à Paris
Journées du Patrimoine : Le programme pour enfants à Paris
Journées du Patrimoine à Paris : Le programme par arrondissement
Journées du Patrimoine : Le programme de la RATP
Journées du Patrimoine : Le programme de la SNCF
Journées du Patrimoine : Le programme en Ile-de-France
Journées du Patrimoine : Les lieux qui y participent pour la première fois

Mots-clés