eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 7e > Guide, Paris 7e > Se promener, Paris 7e > L’ancien hôtel de Fleury

L’ancien hôtel de Fleury

Dernière mise à jour : vendredi 24 février 2012, par Franck Beaumont

Connu sous le nom d’hôtel de Fleury, l’hôtel situé aux n°26-28 rue des Saint-Pères, face à la faculté de Médecine (Université Paris V - René Descartes), est devenu aujourd’hui l’un des sites parisiens du très prestigieux Institut d’Etudes Politiques - Sciences Po.

Cet hôtel assez considérable fut commandé en 1768 par Jacques Frécot de Lanty, Conseiller au Parlement de Paris, à l’architecte Jacques-Denis Antoine. En 1772, il le revend à Charles Brochet de Saint-Prest, intendant du Commerce. Locataire en 1788, la famille Joly de Fleury a laissé son nom à l’hôtel.

L’Etat l’acquit en 1824 et l’affecta en 1831 à l’école des Ponts et Chaussées ; l’hôtel est très remanié à cette époque. Après le départ de cette école pour Marnes-la-Vallée en 1997, c’est Sciences-Po, dont le siège est tout proche, rue Saint-Guillaume, qui s’y installe.

Sur la rue des Saints-Pères, l’hôtel annonce déjà le néo-classicisme : le rez-de-chaussée est appareillé à refends. Les décorations des ouvertures à l’étage se limitent à des balustrades de pierre, à l’exception des deux grandes fenêtres (correspondant à l’extrémité sur rue des deux ailes sur cour) surmontées de corniches sur console. Au portail cintré encadré de colonnes répondent les deux arcades cintrées sur rue de ces deux ailes. Dans la cour, les façades sont également traitées avec une extrême sobriété : la seule fantaisie est un avant-corps aujourd’hui surmonté d’une horloge.

A l’intérieur de l’hôtel, seul le grand escalier de Jacques-Denis Antoine a miraculeusement été préservé : sous une cage au plafond voûté se déploie une ample rampe à fer forgé ; les parois de l’escalier sont agrémentées de chutes de trophées et, dans des niches reposants sur des consoles, des statues de l’Architecture, la Sculpture et la Peinture.

Franck Beaumont

Sources : Guide du Patrimoine Paris, Saint-Germain-des-Prés et son faubourg.

Adresse

28 rue des Saint-Pères

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.