.evous
>

L’envol du Concorde, un 2 mars

Fierté de l’aéronautique française, le Concorde est le fruit de la collaboration de deux centres d’études. Mais si ses débuts furent enthousiasmants, la tragédie de Gonesse a précipité sa fin.

Le même jour en 1969 s’envolait pour la toute première fois le joyau de l’aéronautique européenne et fierté de la France notamment, le majestueux Concorde au bec pointu. Petit bijou de technologie et concentré de savoir-faire et d’ambition à la sauce franco-britannique, le Concorde est le résultat d’une réflexion de vingt ans destinée à créer le tout premier avion civil supersonique. Mais avant d’arriver à cette prouesse, sept années de développement furent nécessaire jusqu’à son tout premier vol d’essai qui aura lieu dans le ciel de Toulouse le 2 mars 1969, un vol de 29 minutes assuré par un équipage composé d’André Turcat aux commandes, Jacques Guignard, Henri Perrier et Michel Retif. Il faudra attendre les essais d’octobre 1969 pour atteindre la vitesse supersonique, et l’année 1976 pour la mise en service effective. Le dernier vol du Concorde eut lieu en mai 2003 entre New-York et Roissy.