evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > 16e arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 16e > Mona Bismarck American Center > Archives. Au Mona Bismarck, du Quilt Art, cet art décoratif américain

Archives. Au Mona Bismarck, du Quilt Art, cet art décoratif américain

vendredi 6 octobre 2017, par André Balbo

Le Quilt Art, que l’on connaît sous l’appellation de "patchwork" qui évoque pour nous immédiatement aujourd’hui les "babas cool", les étudiants radicaux américains et les communautés hippies, est cette pratique consistant à mettre ensemble des morceaux de tissus de couleurs, de formes et de tailles diverses.

Initialement, cet art décoratif n’était bien sûr pas américain mais anglais, mais du fait de la très forte immigration britannique à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe, sa pratique se répandait sur ces nouveaux territoires telle une traînée de poudre.

Aujourd’hui, il est fréquent qu’il apparaisse même comme l’un des piliers de l’art décoratif américain.

Baltimore Album Quilt (vers 1847) © American Museum in Britain

Mais en quoi ? Quels sujets, récits, aspects ou symboles ont progressivement fait de lui un art spécifiquement américain ?

C’est pour nous le faire découvrir que le Mona Bismarck American Center for art & culture présente de manière inédite 25 patchworks provenant des rares collections de l’American Museum in Britain, et datés du XVIIIe au XXe siècle.

Résultant d’un subtil mélange entre les techniques, les textiles des pays d’Europe, et les motifs et modes de fabrication des États-Unis, la pratique du patchwork se développera dans une tradition toute américaine, à travers une iconographie et des styles bien définis.

Différentes catégories de patchwork ainsi que de nouveaux motifs, tels que l’Étoile de Béthléem, la Rose de Sharon ou l’Album s’élaborent alors comme autant de créations d’une nation nouvelle.

Suivre ainsi à la trace l’évolution des styles du Quilt Art est certainement une façon originale de revisiter l’histoire de l’Amérique, de sa Révolution en 1775, à la Guerre de Sécession, qui fit 750 000 morts et un incroyable nombre de blessés, jusqu’à la période contemporaine.

La richesse et la diversité de cette tradition américaine étaient jusqu’alors peu connues en France.

Quilt eventail de la Reine Kapi’Olani (début XXe siècle) © American Museum in Britain

Autour de l’exposition, des conférences, des ateliers en partenariat avec France Patchwork, des événements familiaux, des nuits de création et des performances seront organisés et permettront aux visiteurs qui le souhaiteraient de s’immerger dans l’univers grisant du patchwork.

En contrepoint, au 1er étage, les œuvres de Zoe Pettijohn Schade, qui place le textile au cœur de son inspiration, seront exposées. Cette artiste américaine, formée au célèbre Cooper Union de New York, et venue à Paris étudier une collection de peintures pour textile du XVIIe siècle, apporte un nouvel éclairage sur la valeur des traditions décoratives et bouscule les hiérarchies habituelles qui séparent artisanat et beaux-arts.

Quilt Art : l’Art du Patchwork, du 13 février au 19 mai 2013, au Mona Bismarck American Center for art & culture, du mercredi au dimanche, de 11 à 18h (fermé les jours fériés).

Vous retrouverez dans les articles 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z et 2013 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans les articles Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris, et CALENDRIER 2013 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous avions établi notre sélection, pour Paris, des meilleurs catalogues des expositions 2012, en vous indiquant en plus les nominés, et les primés au Prix CatalPa 2012 pour les catalogues d’expositions de Paris.

Nous procédons de la même manière en 2013, avec Paris 2013 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

André Balbo

source : Mona Bismarck

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.