eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 16e arrondissement de Paris > Guide Paris 16e > Se promener, Paris 16e > L’hôtel du banquier Bischoffsheim

L’hôtel du banquier Bischoffsheim

Dernière mise à jour : jeudi 15 décembre 2011, par Franck Beaumont

La place des Etats-Unis connut une véritable heure de gloire de la fin du XIXe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle. Tout autour s’y concentraient de grandes fortunes doublées de collectionneurs : les Ephrussi (au n°2), les Deutsch de la Meurthe (au n°4), les Bischoffsheim (au n°11), sans oublier juste en face de la place, au n°2 rue de Bassano, les Cahen d’Anvers. Une grand homogénéité y règne grâce à ces hôtels particuliers construits dans les styles néo-Louis XIV et néo-Louis XVI.

Intéressons-nous à l’hôtel du n°11, appelé hôtel Bischoffsheim puis hôtel de Noailles, qui reçut nombre d’hôtes célèbres. C’est Ferdinand Bischoffsheim (1837-1909), riche banquier juif, qui confie en 1895 les travaux de sa nouvelle résidence à Paul-Ernest Sanson (1836-1918). Ce dernier s’est constitué une clientèle de choix parmi les familles parisiennes les plus fortunées, c’est d’ailleurs lui qui construit l’hôtel Ephrussi (au n°2) et l’hôtel de Saint-Paul (au n° 8) sur cette même place.

L’hôtel s’apparente au style Louis XIV. Ses façades en pierre de taille (donnant sur la place et sur la rue de l’Amiral d’Estaing) sont décorées de pilastres, de lucarnes sommées de frontons courbes, de niches décoratives et d’une corniche sous laquelle courent des motifs sculptés. Bischoffsheim n’hésita pas à faire venir de Palerme un plafond peint par Francesco Solimen pour orner la salle de bal. La salle à manger fut ornée de marbres polychromes dans le goût de Versailles (Boni de Castellane s’en inspirera pour son escalier monumental au Palais Rose). Dans cette somptueuse demeure prit place une fabuleuse collection de tableaux de maîtres anciens.

Après Ferdinand Bischoffsheim, c’est son fils Maurice et l’épouse de celui-ci, Marie-Thérèse de Chevigné, qui habitent l’hôtel. Rappelons que la mère de Marie-Thérèse de Chevigné, la comtesse de Chevigné (née Laure de Sade et descendante du célèbre marquis), fascina Marcel Proust qui s’en servit de modèle pour son personnage de la Duchesse de Guermantes.

Mais ceux qui vont faire briller une véritable étoile sur l’hôtel Bischoffsheim entre les deux guerres mondiales sont Marie-Laure Bischoffsheim (fille de Maurice) et son époux, le vicomte Charles de Noailles. Les Noailles seront à cette époque les plus grands mécènes des Arts à Paris. Ils reçoivent dans leur hôtel tous les grands artistes tels Jean Cocteau (ami intime de Marie-Laure), Picasso, Braque, Ernst, Giacometti, Francis Poulenc, Balthus, Man Ray, etc, et financent nombre de leurs projets. Ils n’hésiteront pas à soutenir "L’Age d’or", le film de Bunuel qui fit grand scandale à sa sortie. Ce sont de grands collectionneurs d’art contemporain, originaux et prodigues.

Pour la décoration de leur hôtel de la place des Etats-Unis, le couple fit intervenir le décorateur Jean-Michel Frank, très inspiré par l’Art déco. Ce sont également les Noailles qui confièrent en 1924 à l’architecte Robert-Mallet Stevens la réalisation de la villa Noailles, à Hyères, véritable manifeste de la Modernité, devenu aujourd’hui un centre d’art contemporain.

Les descendants Noailles se séparèrent de leur hôtel qui fut acquis par un financier saoudien puis revendu à la cristallerie Baccarat qui y a installé le musée Baccarat. Ce musée permet de goûter des yeux le faste dans lequel les Bischoffsheim et les Noailles vécurent.

Sur la place des Etats-Unis, vous pourrez également admirer des statues de La Fayette et de Georges Washington par Auguste Bartholdi. Dans le square Thomas Jefferson au milieu de la place, vous découvrirez une plaque commémorant les attentats du 11 septembre 2001.

Franck Beaumont

Sources : Guide du promeneur Paris 16e, Guide du Patrimoine Paris, la Vicomtesse du Bizarre.

Adresse

11 place des Etats-Unis

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.