eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 13e > Actualités Paris 13e > Vie de quartier, Paris 13e > Urbanisme, Paris 13e > La future tour M6B2 de François André

La future tour M6B2 de François André

Dernière mise à jour : mercredi 25 janvier 2012, par Franck Beaumont

L’architecte Edouard François n’a pas son pareil pour enchaîner à Paris des projets qui ont souvent la couleur verte de l’écologie, mais aussi parfois la couleur de luxe.

Evoquons tout de suite les projets dédiés à des établissements de luxe, dont il s’acquitte fort bien d’ailleurs. On lui doit le réhabillage culotté de l’hôtel Fouquet’s Barrière : le « moulé-troué », sorte de trompe l’oeil haussmannien formant des façades en grisaille sur lesquelles se détachent des fenêtres très contemporaines, détonne un peu dans le microcosme des classiques palaces parisiens. Ca n’est donc pas un hasard si Edouard François a été choisi pour la création d’un nouveau palace, le « Cheval Blanc » dans l’ancienne Samaritaine (projet du groupe LVMH), dans le 1er arrondissement, qui ouvrira en 2014.

Mais ses projets « verts » ont également fait de lui une figure incontournable de l’écologie urbaine. Le plus célèbre est bien évidemment « l’immeuble qui pousse », situé à Montpellier, dont les façades poussent grâce à la végétation placée dans l’épaisseur des murs, et dont les terrasses sont des cabanes placées sur des pilotis de bambous !

A la porte d’Asnières, à Paris, il a conçu sa « Tower Flower » où d’immenses pots de fleurs hors d’échelle ceinturent tout l’immeuble (beaucoup plus jolie l’été que l’hiver !). Actuellement, son agence travaille sur deux projets verts d’envergure : une tour végétale à Nantes et un immeuble baptisé M6B2 dans le quartier de la Grande Bibliothèque. Pour ces deux projets, des tubes de 15 à 20 centimètres de diamètre et de 3,50 mètres de hauteur accueilleront en façade des graines chamosphytes, espèces sauvages connues pour leur capacité à pousser au creux des infractuosités dans des conditions extrêmes.

L’immeuble M6B2 sera implanté à l’angle du boulevard du général Jean Simon et de l’avenue de France. D’une hauteur de 50 mètres, la tour aura une forme organique et sera fortement végétalisée à sa base (en pleine terre) mais également au sommet : Les vents et les oiseaux permettront ainsi de repolleniser les interstices de la ville, favorisant la biodiversité. Les plantes pousseront donc dans des tubes de 15 à 20 centimètres de diamètre qui marqueront un rythme.

Franck Beaumont

Adresse

boulevard general jean simon Paris