eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Astuces, idées et inspirations > Architecture > Maisons d’architectes > La villa Noailles (Hyères)

La villa Noailles (Hyères)

Dernière mise à jour : samedi 14 mars 2009, par Franck Beaumont

Les étudiants apprenant les métiers de la Mode et de la Photographie connaissent bien le cadre enchanteur de la villa Noailles, devenue aujourd’hui un lieu culturel qui, entre autres, accueille chaque année le festival international de Mode et de Photographie.

Revenons d’abord à son histoire. Un couple mythique de mécènes, le vicomte Charles de Noailles et son épouse Marie-Laure Bischoffsheim, confient en 1924 à Robert Mallet-Stevens, la construction d’une petite maison de vacances sur les hauteurs de Hyères. Mais au fil d’agrandissements successifs, la villa prendra petit à petit le volume actuel, plus proche d’un chateau moderne (comme pour la villa Poiret à Mézy).

Collectionneurs avisés, proches des artistes les plus brillants des avants-gardes comme Jean Cocteau ou Man Ray, les Noailles ont choisi Mallet-Stevens pour sa Modernité, après avoir contacté Mies van der Rohe et Le Corbusier. A l’époque, Mallet-Stevens n’a encore rien construit, même s’il a signé des décors et participé à des salons et expositions.

Ce qui conduit le regard à la villa Noailles, c’est d’abord le grand mur percé de baies rectangulaires qui délimite un parvis et offre autant de perspectives sur le paysage maritime. Ensuite, ce sont ces horizontales si chères à Mallet-Stevens, marquées par des terrasses en retraits successifs. Le vicomte recherchant uniquement un usage pratique et utile à sa maison, il fera en revanche démolir partiellement l’élégant belvédère (encore une signature de l’architecte) qui offrait une vue éblouissante sur la nature et la mer. Férus de sport, les Noailles font également ajouter en 1928 une piscine intérieure éclairée par un plafond terrasse de briques de verre ; puis d’un gymnase et d’une salle de squash. Au total, la villa finit par comprendre une soixantaine de pièces sur plus de 2.000 m2 !

Enfin, la réalisation du merveilleux jardin géométrique visible encore aujourd’hui est confiée à Gabriel Guévrékian. A la mort de la vicomtesse, la ville d’hyères rachète la villa en 1973 et la fait protéger au titre des MH en 1975. Depuis, plusieurs campagnes de restauration ont permis de la remettre en état.

La villa Noailles est aujourd’hui le cadre d’expositions ayant trait à l’architecture, à la Mode, à la Photographie, au Design.

Horaires d’ouverture : :
- de juillet à septembre, de 10h à 12h et de 16h à 19h30
- d’octobre à juin, de 10h à 12h et de 14h à 17h30
- fermé mardi et jours fériés, fermé également le lundi sauf de juillet à seprtembre)

Renseignements pratiques :
- 04.98.08.01.93
- site internet www.villanoailles-hyeres.com

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.