eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Astuces, idées et inspirations > Architecture > Maisons d’architectes > Le palais Bulles (Théoule-sur-mer)

Le palais Bulles (Théoule-sur-mer)

Dernière mise à jour : mercredi 11 mars 2009, par Franck Beaumont

C’est certainement une des habitations les plus délirantes et les plus libres qui soit... Le palais Bulles a été construit en 1968 par l’architecte hongrois Antti Lovag et appartient au créateur Pierre Cardin depuis les années 70. Accroché à des rochers rouges qui dominent la mer, ce volume radicalement organique est en fait une prolifération de bulles dotées de hublots. Cette excentricité de 1200 m2 comporte une salle de réception, un salon panoramique et pas moins de 10 suites décorées par des artistes contemporains. En outre, une piscine, des bassins, un amphithéâtre pouvant accueillir 500 personnes complètent le domaine.

Ce parti pris architectural reflète bien l’envie de liberté dans les formes, largement développée dans les années 60 et 70, inspirée des formes de la nature, ouvrant la porte à des constructions baroques, proliférantes, affranchies de toute règle. On y retrouve l’inspiration du mythe de la grotte ou de l’habitation troglodythe. Antti Lovag conçut cette maison en harmonie avec la morphologie humaine et en dialogue permanant avec la nature : les élémengts naturels tels que la roche ou l’eau ont leur place à l’intérieur, tandis que lemobilier doit s’adapter aux inombrables courbes.

César appela ce palais "la grande scultpure habitable". Pierre Cardin confie que c’est l’idée qu’il se fait du paradis... Il y organise en tout cas de nombreuses manifestations dont des défilés.

Adresse : quartier de Miramar, Théoule-sur-mer

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.