.evous
> > >

Salariés de Florange à Paris : un pique-nique aux lacrymos

Les grèvistes de l’aciérie ArcelorMittal de Florange avaient prévu une journée d’action parisienne ce jeudi 15 mars. Un pique-nique géant devait être organisé à midi devant le QG de campagne de Nicolas Sarkozy (18 rue de la Convention, Paris 15). Mais les forces de l’ordre ont bloqué l’accès à cette partie de la rue de la Convention, lançant des gaz lacrymogènes sur les 250 manifestants. Le pique-nique improvisé s’est tenu... à quelques mètres du corridor de policiers. Sur Twitter, la recherche #ArcelorMittal permet de découvrir la tension qu’a provoqué cette action.

La suite du programme ? Les grèvistes de Florange ont retrouvé le calme en marchant vers la Tour Eiffel, où ils ont déployé une banderole "L’acier lorrain vivra".

L’intersyndicale veut obtenir des décisions fermes en vue du redémarrage les deux hauts fourneaux de l’usine ArcelorMittal de Florange, en Moselle, éteints depuis plus de 6 mois. L’aciérie de Florange compte 2.700 emplois. Le président de la République Nicolas Sarkozy a accepté de recevoir les syndicats à l’Elysée le 19 mars mais selon les syndicats aucun responsable d’ArcelorMittal ne devrait prendre part à cette réunion. Raison pour laquelle la CFDT et la CGT ont décliné l’invitation. Nicolas Sarkozy a accusé la CGT de vouloir jouer "un rôle politique", quand Aurélie Filippetti, députée PS de Moselle, a dénoncé dans un communiqué "l’incroyable double langage du candidat sortant".

Mots-clés