eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Cinéma > Actualités Cinéma > ’Les Adoptés’, le premier film de Mélanie Laurent

’Les Adoptés’, le premier film de Mélanie Laurent

Dernière mise à jour : mercredi 5 octobre 2011, par Jean

L’année 2011 fut chargée pour Mélanie Laurent. Après avoir joué dans Requiem pour une tueuse, Et soudain, tout le monde me manque, puis Beginners, la comédienne propose au public Les Adoptés, son premier film en tant que réalisatrice. "Cela pourra peut-être surprendre, mais quand j’ai voulu faire du cinéma, ce n’était pas en tant qu’actrice, mais d’abord en tant que réalisatrice, explique-t-elle. J’ai toujours écrit. Entre vingt et vingt-cinq ans, j’ai dû écrire cinq scénarios, mais qui étaient surtout tirés de choses vécues, presque des thérapies. Il fallait cette fois que je passe à autre chose, en construisant une intrigue, des personnages que je ne connaitrais pas."
Entourée des acteurs Marie Denarnaud, Denis Ménochet, Clémentine Célarié et Audrey Lamy, Mélanie signe une histoire tout en retenue, mettant en scène des personnages émouvants. Côté B.O., la musique du film a été composé par Syd Matters, à la demande de la jeune réalisatrice. "J’ai choisi de travailler avec Jonathan Moralli du groupe Syd Matters. La chanson du générique de fin est de lui. A coté de ces compositions originales, je voulais les Nocturnes de Chopin parce que je les aime beaucoup, et The Do, pour l’énergie et la puissance..."
Sortie au cinéma le 23 novembre 2011.

Les Adoptés, c’est l’histoire d’une famille. Une famille de femmes que la vie a souvent bousculées mais qui est parvenue avec le temps à apprivoiser les tumultes. Les hommes ont peu de place dans cette vie et naturellement quand l’une d’entre elles tombe amoureuse tout vacille. L’équilibre est à redéfinir et tout le monde s’y emploie tant bien que mal. Mais le destin ne les laissera souffler que peu de temps avant d’imposer une autre réalité. La famille devra alors tout réapprendre. La mécanique de l’adoption devra à nouveau se mettre en marche, forçant chacun à prendre une nouvelle place...