.evous
> > > > >

Les grandes expositions de 2010 au Louvre

Le musée nous fait voyager de la Russie au Nil, en passant par l’Europe, l’Arabie Saoudite, ..., à travers des expositions remarquables et des oeuvres exceptionnelles. Que de qualificatifs ! Difficile de faire autrement, avec Antoine Watteau, Toussaint Dubreuil, les trésors archéologiques du Royaume d’Arabie Saoudite, les trésors de Méroé, ...

L’art russe, des origines à Pierre le Grand
Du 5 mars au 24 mai 2010
Dans le cadre de l’année France-Russie, cette exposition exceptionnelle consacrée à l’art russe ancien offre aux regards l’histoire de la Russie chrétienne, du IXe au XVIIIe siècle.

Toussaint Dubreuil
Du 25 mars au 21 juin 2010
Premier peintre d’Henri IV
Cette exposition, la première à être consacrée à Toussaint Dubreuil, maître de la seconde école de Fontainebleau, présente cinquante de ses dessins parmi les plus beaux de l’art français.

La collection Motais de Narbonne - Tableaux français et italiens des XVIIe et XVIIIe siècles
Du 25 mars au 21 juin 2010
Depuis le début des années 1980, Héléna et Guy Motais de Narbonne, amateurs parisiens familiers du musée, ont constitué avec passion une collection remarquablement cohérente.
Cette exposition la révèle au public du Louvre à travers une quarantaine de peintures françaises et italiennes des XVIIe et XVIIIe siècles, dont les sujets sont, pour la plupart, religieux et mythologiques. Certaines, inédites, sont l’œuvre d’artistes déjà bien représentés au Louvre tels que Bourdon, Le Brun, Tassel, Boucher, Subleyras ou Vien, mais aussi Creti, Giordano ou Preti.

Méroé, un empire sur le Nil
Du 26 mars au 6 septembre 2010
À l’occasion de cette première exposition consacrée à Méroé, capitale d’un empire puissant installé sur les rives du Nil, deux cents oeuvres illustrent la majesté de cette civilisation antique où se mêlent des influences africaines, égyptiennes et gréco-romaines
Située au Soudan, à deux cents kilomètres au nord de l’actuelle Khartoum, la ville de Méroé, capitale du royaume, est connue pour ses pyramides destinées aux rois et aux reines qui ont dominé la région entre 270 avant J.-C. et 350 après J.-C.

Luca Cambiaso, 1527-1585
Du 07 juillet au 11 octobre 2010
Connu du grand public pour sa façon stéréométrique de schématiser la figure humaine, Luca Cambiaso est en fait un artiste aux multiples facettes. Un choix très divers des dessins permet d’évoquer pour la première fois au Louvre l’art de ce grand innovateur génois du XVIe siècle.

Antoine Watteau et l’art de l’estampe
Du 7 juillet au 11 octobre 2010
Extraites du Cabinet Edmond-de-Rothschild au Louvre, une centaine d’œuvres, majoritairement des eaux-fortes, rendent hommage à Watteau graveur. Quelques pièces rares en provenance d’institutions extérieures, dont des eaux-fortes et des dessins de la main même de Watteau, complètent la sélection.

Les routes de l’Arabie - Trésors archéologiques du Royaume d’Arabie Saoudite
Du 12 juillet au 27 septembre 2010
Trois cents œuvres, récemment découvertes, de l’antiquité jusqu’à l’orée du monde moderne, révèlent une civilisation méconnue. Originale, mais perméable aux influences extérieures, elle s’est épanouie dans les cités-oasis jalonnant les routes des caravanes qu’empruntaient marchands et pèlerins.

L’Antiquité retrouvée - L’art européen entre antique et réinventions, 1720-1790
Du 3 décembre 2010 au 14 février 2011
Le courant « néoclassique » est né au XVIIIe siècle dans les processus d’innovation, d’émulation, mais aussi de résistance liés à la redécouverte du patrimoine antique. L’exposition fait découvrir les origines du mouvement et illustre les diverses manifestations d’une nouvelle esthétique.

© Saint-Pétersbourg, Musée national russe

Musée du Louvre 75001 Paris

Adresse

Mots-clés