eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 20e arrondissement de Paris > Guide Paris 20e > Vie pratique, Paris 20e > Pompes funèbres, Paris 20 > Marbrerie Poulain et fils - Paris Père Lachaise

Marbrerie Poulain et fils - Paris Père Lachaise

Dernière mise à jour : mardi 31 juillet 2012, par Flavien, Morgan

La marbrerie Poulain et fils est située à deux pas du cimetière du Père Lachaise dans le 20e arrondissement de Paris. Outre les fournitures de marbrerie et d’ornementation funéraire, l’entreprise familiale propose des services multiples pour l’organisation des obsèques de vos proches, comme la fourniture de corbillards.

Activités funéraires :

Organisation des obsèques.
Fourniture des housses, cercueils et de leurs accessoires intérieurs et extérieurs, ainsi que des urnes cinéraires.
Fourniture de corbillards.
Fourniture du personnel et des objets et prestations nécessaires aux obsèques, inhumations, exhumations et crémations.

Voir toutes les sociétés de pompes funèbres à Paris

Adresse

2 Avenue du Père Lachaise 75020 Paris

Messages

  • Bonjour je souhaite acheter de la Steatite (pierre à savon ) pour faire des petites sculptures , je voudrai savoir si vous en vendez ou si vous avez une adresse sur Paris ?

    Merci d avance pour votre réponse , cordialement ,

    PATRICK DUBOC .

  • Bonjour
    J’ai besoin de sortir l’urne de mon père de la "niche" où elle se trouve au columbarium du Père Lachaise. Quel est votre prix pour casser le marbre de cette niche ? Merci

  • bonjour

    nous abandonnons une concessions au colombarium du Père Lachaise, nous avons déjà les autorisations
    combien prenez vous pour juste un descellement de plaques (celle extérieure en marbre et la plaque administrative ?
    merci d’avance de votre réponse
    D.LAROCHE

  • Bonjour,
    voici pour le moins une question qui va, je pense, vous sembler atypique, je vous la pose de suite de manière abrupte mais je détaillerai le reste dans le mail.
    Auriez-vous, ou savez vous, où je pourrais me renseigner pour savoir par exemple le prix des reproductions en bronze de médailles (notamment la croix de guerre et la médaille militaire) à la sortie de la Première Guerre mondiale ? Comme je travaille notamment sur certaines sépultures présentes au Père-Lachaise, et qu’en lisant l’ouvrage de Christian Charlet Le Père-Lachaise, au cœur du Paris des vivants et des morts je suis tombée sur une double page (p.62-63) qui expliquait que « la prolifération des monuments funéraires entraîne la création, aux abords du cimetière, de nombreuses entreprises de marbrerie. Elles proposent aussi bien la réalisation des monuments que leur entretien, légalement à la charge des concessionnaires. Ceux- ci peuvent ainsi acheter sur catalogue des monuments types, et choisir de même leur ornement (sculpture ou gravure) », je me suis dit que contacter les marbreries encore présentes à proximité du Père-Lachaise pourrait être une piste intéressante. Evidemment, j’imagine que les marbrerie tenues aux alentours des années 1920 et celles de maintenant ne sont pas les mêmes, mais peut-être sommes vous des successeurs et conservez vous des archives. Dans tous les cas, je me permets de vous écrire, car faire de la recherche, c’est aussi et surtout contacter beaucoup des personnes de différents milieux pour espérer récolter des informations nécessaires à l’avancement du sujet. A présent pour mieux comprendre ma demande, je me permets en quelques lignes de vous exposer la trame de mon travail dans l’optique de mon année de master 2.
    Etudiante en Master 2, en Histoire mention ’’Histoire & civilisations’’, à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) de Paris -sous la direction de monsieur le professeur Stéphane Audoin-Rouzeau ; ma recherche s’intitule, pour le moment, « Familles, Etat et Armée au sortir de la Grande Guerre (1918-1920) : Le rapatriement des corps, la loi de 1920 en France ». Cette question des corps des soldats morts anime les familles, l’Etat, l’armée, en les mettant parfois en compétition de manière nette. Pour réaliser ce travail, j’effectue -entre autres- une étude de terrain dans les cimetières parisiens (mon enquête se cantonne en effet, aux cimetières de la capitale : Montmartre, Montparnasse, Père Lachaise, Trocadéro, Pantin).
    Je souhaite mettre en perspective la loi de 1920 -qui autorise le rapatriement des corps des soldats morts, près de leur famille (après de longs débats parlementaires)- et les retombées que nous pouvons observer dans les cimetières.
    Cela revient à se demander, de la théorie à la pratique, comment les corps des poilus démobilisés et donc récupérés par les familles reprennent -en quelque sorte - leur place au sein même de leur famille. Qu’est-ce qui est écrit sur les tombes, quelle est l’organisation de la sépulture ? Y’a t-il des signes qui rappellent la guerre, dernière lors de laquelle le proche a perdu la vie, etc. Je m’intéresse à l’esthétique de ces sépultures, suivant une démarche sémiotique, considérant les tombes en tant qu’ ‘‘objet’’.
    En effet, mon directeur de recherche et moi- même souhaitons qu’une grande partie de mon sujet soit traité par le biais de ces sépultures, ces dernières considérées comme des objets étant une source à part entière. Ainsi mon mémoire, s’inscrivant dans une histoire culturelle de la Grande Guerre, sera à la charnière de l’histoire de l’art, l’histoire funéraire, l’anthropologie de l’objet et du deuil personnel.

    En vous remerciant de l’attention que vous saurez porter à mon mail, je reste à votre entière disposition,
    Bien à vous,

    Céline Deiber
    celine.deiber@ehess.fr
    celinedeiber@sfr.fr

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.