eVous
Bientôt les vacances
Accueil Environnement Seniors Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 7e > Guide, Paris 7e > Vie Pratique, Paris 7e > Services Publics, Paris 7e > Ministère des Affaires sociales

Ministère des Affaires sociales

Dernière mise à jour : mardi 18 novembre 2014, par Flavien

D’après le décret n°012-769 du 24 mai 2012, Le ministre des affaires sociales prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans les domaines des affaires sociales, de la solidarité et de la cohésion sociale, de la santé publique et de l’organisation du système de soins.
Sous réserve des compétences du ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur, elle prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine de la protection sociale.

Adresse

14 Avenue Duquesne 75007 Paris


Messages

  • Suite à mon envoi d’il y a 2 minutes, je n’ai aucune certitude qu’il a été envoyé et que vous l’avez reçu ; Merci de vos réponses à mon adresse mail transmise.

  • Exp / ETIGNARD Roland
    15 Rue Des Etangs
    90200 Auxelles-Haut Auxelles-Haut, le 18 Septembre 2018
    Tel / 06 72 24 72 09
    rolandetignard@laposte.net
    Dossier AG2R-ARRCO N° 524816543

    Madame, Monsieur,

    En retraite officiellement, depuis le 01 Juillet 2018, à ce jour, le traitement de mon dossier AG2R-ARRCO, reste inabouti, avec des menaces quant aux valorisations de mes droits, notamment pour 1980-1981. Pour cette raison, je vous contacte pour vous demander une intervention auprès de cet organisme, en précisant ici, la situation actuelle.
    Depuis mai 2018, AG2R sans jamais avoir répondu directement, à ma lettre R-AR du 24 Avril 2018, nécessitée par plusieurs affirmations de non-réception de mon dossier R-AR du 31 Janvier 2018, a indiqué de façon dérivée, raccourcie et étonnante, sans précisions, par Mr Eric Balz (Courrier du 7 Juin 2018-CICAS Belfort), avoir transmis ce dossier ( Fin mai-début juin ???). Suite à cela, par l’intermédiaire d’élus locaux ou par courriers ordinaires, au mépris des élus comme des citoyens, sans jamais, aucune explication sur ces 4-5 mois de blocages et donc, de courriers contradictoires, on me réclame de manière infondée, probablement par diversions, en guise de recherches d’excuses, des fiches de paies pour 1980-1981, pour des périodes où les décomptes ARRCO annoncent des failles relevées dans le Dossier du 31 Janvier 2018.
    Dans ce dossier initial, j’ai fourni comme l’indique aussi, ma lettre R-AR du 24 Avril 2018 /
    * pour fin 1980, 2 Fiches de Paies et un Relevé d’1point CIRCO
    * pour 1981, 1 Relevé Assedic annuel, pour 2 périodes de chômages intercalées avec des périodes de travaux intérimaires.
    Ces apports au dossier ARRCO, dès le 31 Janvier 2018, se révélaient pour 1980, au-delà des exigences initiales qui réclamaient soit copies de fiches de paies, soit relevé Assedic annuel (d’ailleurs normalement fourni à CIRCO, à l’époque). Pensant bien faire, pour faciliter leur travail, j’ai joint copie du relevé CIRCO (dont ils doivent avoir l’original) correspondant aux 2 Fiches de Paies adjointes. Ils prétextent aussi, une illisibilité à l’écran de ces pièces finalement FACULTATIVES. Toutes les autres pièces du Dossier du 31 Janvier 2018, semblent pourtant, actuellement, sur ce point, les satisfaire.
    Eh bien, à plusieurs reprises, malgré ces explications minutieuses sur 1980, comme notamment sur leurs décomptes 1981, que je juge corrects pour les périodes de travaux rémunérés (Preuve qu’ils disposent des relevés CIRCO, d’ailleurs récapitulatifs chaque année, des années précédentes, donc pour 1980 en 1981), exceptées les périodes concernées par l’Assedic, elles, non prises en comptes dès leurs premiers décomptes, ils me réclament sous menaces d’oblitérations de mes droits, ces Bulletins de Paies.
    En tout état de causes, les administrés n’ont pas à être pénalisés par d’éventuels dysfonctionnements CIRCO-ARRCO-AG2R, ni par des exigences venant du PRIVE. Ici est questionnée, cette gestion privée des affaires de tous retraités. Moins considérés et plus importunés que des clients, sans doute parce que sans pouvoirs de porte-monnaies, les citoyens-retraités ne bénéficient d’aucune garantie quant aux valorisations légales de leurs passés, ni quant aux délais limites de traitements de leurs dossiers.
    Alors, pour en finir avec ces manœuvres ubuesques (Coût supérieur à ce pt CIRCO pour un gâchis de plus de 6 mois), malintentionnées et spoliatrices pour mes DROITS, qui pourraient se poursuivre encore longtemps, et pourquoi pas, remettre en causes, d’autres périodes de compositions analogues avec des points CIRCO aussi en batteries, jusqu’ici, bien validées, je vous demande comme je l’ai fait moi-même, à plusieurs reprises, de leur indiquer de bien vouloir arrêter leurs manipulations à buts lucratifs, pour valider ce point CIRCO 1980 et ces jours Assedic 1981, en confirmant les points ARRCO calculés jusqu’ici, sur 1981, de m’envoyer alors, le relevé définitif avec aussi, les 2 périodes à reconsidérer, signalées dans le Dossier initial du 31 Janvier 2018, rappelées également, dans mon courrier R-AR du 24 Avril 2018 (soit 21/10/74 - 12/01/75 et Année 1987), qui elles, ne réclament pour l’instant, aucune pièce supplémentaire. Une offre d’indemnisation serait aussi, bienvenue.

    Restant à votre disposition, espérant ne plus avoir à vous solliciter et ne pas être obligé à des actions supplémentaires, je vous remercie d’avance. Recevez dans cet esprit, cette expression de ma considération.

  • Trouvez vous normal que toutes les demandes de cartes (prioritaires,
    stationnements etc..) soient systhematiquement refusees par le medecin
    de la MDPH 92 au 2 rue Rigault de Nanterre ?