evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Musique > Artistes > Moriarty > Moriarty : Nouvel album

Moriarty : Nouvel album

mardi 24 octobre 2017, par Jean

Après Epitaph (2015), Moriarty revient en 2016 avec un nouveau projet en hommage au poète réunionnais Alain Péters. Un opus que le public peut découvrir en live à Paris et en province.

Bonne nouvelle pour les fans de Moriarty ! Après quelques incartades, la chanteuse Rosemary Standley est rentrée au bercail et a retrouvé sa formation d’origine ! Le groupe sort ainsi le 13 avril 2015 un nouvel album intitulé Epitaph. Introduit par le titre Long Live The (D)evil, il est présenté comme un assemblage de morceaux hétéroclites : six inspirés par le roman Le Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov, de vieux enregistrements retrouvés "dans le grenier d’une ferme" en Alsace, une chanson inventée à Kyoto puis enregistrée en compagnie de "sorciers cajuns"...

L’année suivante, le groupe se penche sur le répertoire du poète réunionnais Alain Péters. Avec ce nouveau projet baptisé Wati Watia Zorey Band ainsi que l’album Zanz in Lanfer à paraitre le 24 juin 2016, Moriarty repart en tournée. La formation se produit notamment au Cabaret Sauvage le 14 juin 2016. Retrouvez les dates de sa tournée ici.

Pour découvrir les albums les plus attendus de 2016, cliquez ici ! Pour voir quels sont les albums les plus vendus en 2015, cliquez là !
Et pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !

Le 14 octobre 2013, Moriarty proposait l’album, Fugitives. Le groupe y reprend des chansons de Woodie Guthrie, Willie Mc Tell, John Hurt, Hank Williams et d’autres auteurs-compositeurs parfois injustement méconnus. "Avant Dylan, avant Robert Zimmermann, il y avait ces songwriters et bluesmen. Il y avait aussi les chansons transmises à l’oreille de génération en génération. Hantés par ces fantômes et en compagnie de quelques connaisseurs – Wayne Standley, Moriba Koïta, Don Cavalli & Mama Rosin – nous avons plongé dans ce passé pas-si-lointain pour en ramener cette collection de chants à la fois archaïques et modernes, qui racontent ensemble une histoire d’amour et d’abandon, de séduction et d’addiction, de meurtres passionnels, de vengeances et de fuites en avant. On y croisera une galerie de fugitifs en tous genres, amants assassins et bandits de grand chemin, redresseurs de torts, mères abandonnées par leurs hommes accros au jeu ou à la bouteille, cowboys exploités, une femme adultère et fière, un marchand de bonbons coquin, un veuf inconsolable..."

Habituellement, les artistes enregistrent un album, puis font une tournée, Moriarty fait l’opposé. Après Gee Whiz But This Is a Lonesome Town (2007) et la bande originale de La Véritable Histoire du Chat Botté (2009), le groupe est de retour dans les bacs en avril 2011 avec The Missing Room, un opus d’ores et déjà présenté sur scène. "Nous ne sommes pas les premiers à tenter de sortir du schéma nouvel album/tournée, précisent-ils. De nombreux artistes l’ont fait avant nous ! Nous n’avions pas d’idée préconçue. Il se trouve que c’est hors des studios que nous sommes allés puiser l’inspiration pour nos nouvelles histoires."
Côté chansons, on note une certaine évolution vers des productions "plus électrocutées". "Nos chants, que nous écrivons ensemble, ont grandi et muri, sur la route, chaque soir. Il nous semble qu’il y beaucoup d’amplitude, de variations sonores de chanson à chanson. (…) L’album existe : il est sur scène, chaque soir, pour le public. Sauf que, pour l’instant, il n’en existe aucune trace ! Il sera aussi la première production d’Air Rytmo le label que nous avons créé pour nous réconcilier avec notre propre lenteur d’écriture, qui nous est nécessaire. Il est réalisé par Vincent Talpaert qui a récemment produit les fixations de Don Cavalli et Mustang."

Après avoir travaillé avec Emily Loizeau sur son album Pays sauvage, Moriarty continue d’attiser les convoitises. Le groupe a en effet composé la bande originale de La Véritable Histoire du Chat Botté, film réalisé par Jérôme Deschamps et Macha Makeïef qui revisite avec humour le célèbre conte de Charles Perrault.
Sous la direction musicale de Juliette Deschamps, les membres de Moriarty ont pris un malin plaisir à détourner des classiques comme Carmen de Bizet, La Chevauchée des Walkyries de Wagner ou encore Le Beau Danube Bleu de Strauss pour un résultat des plus euphoriques. Sur le disque, le groupe utilise des instruments atypiques, presque enfantins, comme un ukulélé, un xylophone, ou encore un verre et une petite cuillère pour obtenir un son des plus inattendus.
Sortie le 23 mars 2009.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.