.evous
> > > > >

Nuit Blanche 2020 : Le programme dans le 16e arrondissement

Profitez de cette Nuit Blanche 2020 ! Elle se déroule à Paris le samedi 3 octobre. Quelles sont les animations organisées dans le 16ème arrondissement ? La réponse ci-dessous !

Nuit Blanche 2020 : une invitation à explorer des architectures contemporaines dans la ville avec l’ouverture de certains lieux d’ordinaire inaccessibles au public, révélant des points de vue inédits sur Paris. De nombreux événements rythment la nuit avec une programmation multi-disciplinaire et inspirée.
Le 16e arrondissement, avec l’Ouest parisien, est d’ordinaire l’une des focales de l’opération. Des évènements s’y déroulent chaque année entre le Trocadéro et Alma-Marceau.

A LIRE AUSSI :
Le programme complet de Nuit Blanche à Paris
Les infos Bus et Métro RATP
Nos coups de coeur à Paris
Le programme en Ile-de-France
La Nuit Blanche pour les enfants

LE PROGRAMME DANS LE 16EME ARRONDISSEMENT

Palais de Tokyo : Ian Kiaer
(Installation)
Ian Kiaer réalise une forme organique et transparente, celle-ci prend place sur le bassin entre le Musée d’Art Moderne de Paris et le Palais de Tokyo. Cette installation précaire, flotte comme une enveloppe suspendue et mobile. Elle s’impose tout en légèreté dans l’espace, souligne et déstabilise l’aplomb de la masse architecturale des deux palais. Telle une bête endormie, cette matrice rose transparente, géante et délicate, respire, se gonfle et se vide, au rythme de son environnement. Objet hypnotique, elle semble réagir au vent ou à une machinerie invisible.
Fontaine du Palais de Tokyo 75016 Paris
Du 3 octobre 2020 au 4 octobre 2020

Péristyle du Musée d’Art Moderne de Paris : Sheila Hicks
(Installation)
L’artiste investit les colonnades situées entre le Musée d’Art Moderne de Paris et le Palais de Tokyo. Dans cet environnement architectural massif et majestueux, elle introduit un ensemble de comètes mouvantes, qui invitent le spectateur à percevoir et confronter la relation entre permanence et éphémère. Cette constellation revêt un caractère magique. Elle nous rappelle notre présence au monde passagère en invitant le spectateur à regarder au-delà. Parallèlement à sa présentation pour Nuit Blanche une récente et importante acquisition de l’artiste est présentée dans les collections du Musée d’Art Moderne de Paris.
11 Avenue du Président Wilson 75016 Paris
Du 3 octobre 2020 au 4 octobre 2020

Musée Galliera : Dominique Gonzalez-Foerster (Installation sonore)
Artiste expérimentale, née en 1965 et basée à Paris, Dominique Gonzalez- Foerster explore depuis 1990 les modalités des relations sensorielles et cognitives entre les corps et les lieux, réels ou de fiction, jusqu’à interroger la distance entre la vie organique et l’œuvre.
Son installation sonore Promenade envahit le péristyle du Palais Galliera et propose au spectateur une immersion toute particulière, dans une jungle sonore, sous une pluie tropicale.
10 Avenue Pierre 1er de Serbie 75016 Paris
Du 3 octobre 2020 au 4 octobre 2020

Musée d’Art Moderne de Paris : Gaëlle Choisne
(Installation)
L’artiste propose un projet dans les salles du Musée d’Art Moderne de Paris, visible depuis l’extérieur ainsi que sur le parvis du musée, mêlant installation, sculptures, son, danse et végétaux. Nouveau chapitre d’un projet au long court, Temple of love – Affirmation est une ode à l’amour. Pouvons-nous encore « brûler » d’amour les uns pour les autres ? En mélangeant la culture Ballroom et le voguing, issue de la communauté noire américaine, elle place le vivant à l’honneur, questionne les notions de cultures et de communautés, de soin, de développement personnel et collectif au sein d’une institution muséale française. Une installation sonore, de mantras dé-coloniaux prend place dans les parterres végétalisés en jardins de simples, comme autant de moyen de proposer un soin collectif, une résistance politique par l’affirmation d’un être ensemble autrement.
11 avenue du Président Wilson 75016 Paris
Du 3 octobre 2020 au 4 octobre 2020

Musée d’Art Moderne de Paris : Louise Bourgeois
(Sculpture)
Les années 90 voient, dans la pratique de l’artiste, l’apparition d’une figure qui deviendra obsédante dans son œuvre, celle d’une immense araignée qu’elle identifie à sa mère. Sa mère, figure rationnelle et rassurante, est pour Louise une véritable amie, qu’elle perdit tragiquement à l’âge de 21 ans. L’araignée qui tisse sa toile est associée à la mère de l’artiste et à son travail de restauratrice de tapisseries. On trouve dans cette sculpture les métaphores de filage, tissage, soin et protection. Néanmoins, l’araignée reste une figure ambivalente. Si pour l’artiste elle est bénéfique, elle n’ignore pas qu’elle peut assumer le rôle d’un objet phobique.
11 avenue du Président Wilson 75016 Paris
Du 3 octobre 2020 au 4 octobre 2020

Musée d’Art Moderne de Paris : Jimmie Durham
(Sculptures)
Dans la série de sculptures présentée dans les salles du Musée d’Art Moderne de Paris, visibles par les fenêtres depuis l’extérieur, l’artiste américain explore la relation entre l’homme et la nature à travers un ensemble de sculptures composées des crânes des plus grandes espèces animales d’Europe, associés à des matériaux comme le métal, le bois et le tissu. Reflétant la conception parfois triviale de l’homme face à la nature et la société, ces assemblages sculpturaux de crânes animaux renvoient à un possible dépassement des oppositions classiques et particulièrement européennes, de nature/culture et sujet/objet.
11 avenue du Président Wilson 75016 Paris
Du 3 octobre 2020 au 4 octobre 2020

Eglise de Saint-Pierre de Chaillot : Laurent Saksik
(Exposition)
Après des études de physique et de philosophie, Laurent Saksik devient peintre. Il est pensionnaire à la Villa Médicis en 1993, et en résidence à l’Atelier Calder en 2005. Son travail sur la lumière a été présenté au Musée de la Chasse et de la Nature, à l’Espace Culturel Louis Vuitton à Paris, etc.
Les Stations forment un ensemble clair-obscur de quatorze tableaux, immortalisant la rencontre de Barnett Newman et du Caravage, un choc de points de vue où narration et abstraction se conjuguent.
31 avenue Marceau 75016 Paris
Le 3 octobre 2020

Retrouvez le programme complet de Nuit Blanche 2020 à Paris ici !

Mots-clés