.evous
>

Covid-19 : Un ’Pass sanitaire’ obligatoire en France ?

Alors que le passeport vaccinal s’impose dans de nombreux pays, la France a fait le choix d’un "pass sanitaire". Quelle serait son utilité ? Où et comment le recevoir ?

Avec le début de la campagne de vaccination lancée fin 2019, chacun espérait un retour à la normale courant 2021 et de nombreux Français avaient commencé à songer à leur prochaine destination au soleil. Malheureusement, le compte n’y est pas. La politique de vaccination en France a pris du retard et les centres manquent de doses. De plus, les vaccins n’ayant pas encore prouvé leur efficacité dans la non-transmission du virus, l’idée d’un passeport vaccinal remplaçant la quarantaine imposée aux voyageurs n’a pas encore convaincu l’OMS.

La piste du "pass sanitaire"
Alors jeudi 25 février 2021, Emmanuel Macron a évoqué la possible instauration d’un "pass sanitaire". La mise en œuvre d’un tel instrument "va poser beaucoup de questions techniques, de respect des données individuelles, d’organisation de nos libertés, a expliqué le président. Il faut [le] préparer dès maintenant techniquement, politiquement, juridiquement."
Ce "pass sanitaire", censé faciliter la réouverture des lieux culturels et des restaurants, ne sera pas un "passeport vaccinal". Il ne sera pas uniquement lié à la vaccination mais pourrait, par exemple, inclure les résultats du dernier test PCR en date de son porteur. Il se présentera de façon numérique, un QR code délivré via l’application Tous Anti Covid à scanner à l’entrée des restaurants, théâtre ou salles de cinéma.

Passeport vaccinal : Pourquoi ça coince en France ?
En France, la question du passeport vaccinal fait débat d’un point de vue éthique et juridique. En mars 2012, la Cour européenne des droits de l’Homme avait en effet estimé qu’une vaccination obligatoire constitue une ingérence dans la vie privée. Argument entendu par Emmanuel Macron qui a déclaré le 22 janvier qu’il fallait traiter la question du passeport vaccinal avec "une grande prudence". Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, s’est également opposée le 10 février au passeport vaccinal pour entrer dans des lieux culturels tels que des musées ou des salles de spectacle...
Néanmoins, les dirigeants européens poursuivent leurs discussions quant à la mise en œuvre d’un certificat vaccinal qui permettrait de "réorganiser la circulation entre États de manière plus fluide", lorsque les restrictions aux frontières seront levées.


Passeport vaccinal : Comment ça marche à l’étranger ?
L’idée d’un passeport vaccinal commence à faire des émules à travers le monde. En Islande, au Danemark, ou encore en Suède, sa mise en place prochaine est d’ores et déjà actée.
En Israël, le "passeport vert" permet à ses détenteurs d’accéder aux grands rassemblements publics, aux restaurants, aux centres commerciaux, aux hôtels, aux lieux culturels ou sportifs. Il est réservé aux personnes ayant reçu leurs deux doses de vaccin, à partir d’une semaine après la seconde dose, le temps pour l’organisme de secréter les anticorps et aux patients ayant guéri du coronavirus. Le document officiel prend la forme d’un code-barre à télécharger ou bien à imprimer.
En Islande, le certificat de vaccination sert à faciliter le voyage des personnes vaccinées contre le Covid-19. Aussi appelé "passeport sanitaire", ce document autoriserait à voyager à l’étranger ou encore à se rendre dans certains lieux publics.
Au Danemark, les passeports vaccinaux seront bientôt demandés à quiconque souhaite accéder à des événements sportifs ou culturels, voire à des restaurants.

Mots-clés