eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 7e > Actualités, Paris 7e > Sorties, Paris 7e > Expositions, Paris 7e > Évènements au Musée du Quai Branly > DERNIERS JOURS : au Quai Branly, Patagonie, images du bout du (...)

DERNIERS JOURS : au Quai Branly, Patagonie, images du bout du monde

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Cette exposition du musée du quai Branly partagera, jusqu’au 13 mai 2012, la Mezzanine Est avec l’exposition « La Pluie ».

Christine Barthe, responsable scientifique des collections photographiques du musée du Quai Branly, est la commissaire de cette exposition, dont le conseiller scientifique est Peter Mason.

Qu’évoque pour nous la Patagonie ? Un territoire du vrai bout du monde, aux contours flous, le mythe des géants patagons, des animaux fabuleux, survivants de la préhistoire…

Ou comment le romanesque et le fantasme prennent une fois de plus le pas sur la toute simple approche humaine. Une extrémité du monde qui vit, comme d’autres parties de la planète, s’abattre sur elle nos curiosités, notre soif et nos soifs de conquête, nos intolérances, nos religions, nos maladies et notre ignorance.

Le terme « Patagonie » tirerait son origine d’une construction imaginaire romanesque, que l’on peut dater du XVIe siècle. Il a suscité depuis de nombreuses représentations visuelles et des interprétations qui se sont mélangées les unes aux autres et enrichies au fil du temps.

L’exposition « Patagonie, images du bout du monde » présente cette multiplicité de représentations, les récits et les mythes qui se sont successivement attachés à la pointe australe du continent américain. Elle aborde ces territoires du bout du monde, selon une géographie de la fiction mettant en perspective représentations imaginaires et réalité tangible, en favorisant les rapprochements surprenants et les croisements de sens entre œuvres de différentes natures.

Suivant un fil chronologique, l’exposition propose au visiteur ce va-et-vient entre le réel et la fiction, au travers de documents d’archives, de photographies, de textes littéraires ou documentaires et d’extraits de films, principalement issus des collections du musée du Quai Branly et complétées par des emprunts à diverses collections françaises et allemandes.

Émotions, horreur, mais pourtant curiosités, en contemplant ces anciens Fuégiens, dans leur dénuement, et ces paysages, bientôt oubliés, sur de vieux tirages albuminés de la fin du XIXe siècle.

Une région du monde où il n’y a pas si longtemps la couronne d’Angleterre se battit pour y confirmer sa main-mise.

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et vous remercions des suggestions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous tentons même de vous indiquer chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "Que faire à Paris dans la semaine du..."

André Balbo

sources : Quai Branly, visite