eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Paris > Shopping à Paris > Objets urbains > Il pleut ? Pep’s, réparateur de parapluies, fabricant, et patrimoine vivant (...)

Il pleut ? Pep’s, réparateur de parapluies, fabricant, et patrimoine vivant !

Dernière mise à jour : samedi 3 février 2018, par André Balbo, Denis

Où trouver de beaux parapluies à Paris ? Baleine et tringles cassées ?
Collectionneur de parapluies, cannes, parasol, pébroc et autres ombrelles, jusqu’au sur mesure, rendez-vous chez Pep’s l’artisan star du parapluie à Paris.


"Pluie à la Sainte Léonce (18/06), 30 jours de pluie annonce..."
La maison Pep’s, unique réparateur (et par ailleurs fabricant) de parapluies, existe depuis 1967. « Pep » vient d’un mot d’argot auvergnat, ce qui garantit déjà d’un certain sens de l’économie, l’équivalent en argot parisien de « pébroque » ou « pépin », ce qui signifie parapluie. Rajoutez le « ‘s » pour le soupçon classieux british et vous aurez tout compris. Thierry Millet est le 3e du nom !

« Mes clients sont des gens intelligents, qui savent que réparer coûte moins cher que de racheter du neuf ! Druon, le Grand Lama Rimpoche, des baronnes en limousines, et également des quidams désargentés. »

Pep’s est un magasin-atelier précieux, niché dans le buissonneux passage de l’Ancre Royale, le plus ancien de Paris. Ici, 200 types de baleines, un choix de plus de 100 parapluies et quelque 30 cannes. Et plus de 10 000 réparations par an !
En entrant dans ce magasin-atelier, vous pénétrez dans ce que l’on appelle aujourd’hui une "entreprise du patrimoine vivant", une de celles qui ont été repérées pour l’excellence des savoir-faire français. Et c’est ainsi que Thierry Millet est devenu Chevalier dans l’Ordre du Mérite.

Et que nous dit le tout nouveau Chevalier ? Que pour bien choisir son parapluie, il faut harmonieusement combiner quelques critères :
- le juste nombre de baleines (de 8 à 10, mais l’on peut aussi préférer la fantaisie de parapluie Tour Eiffel, en photo, qui n’en a que 4),
- la qualité du tissu (un bon coton ou un bon nylon),
- et une canne, suffisamment épaisse.

Le prix d’un parapluie de qualité peut varier de 28 à 200€ (vous en trouverez d’excellents à 60 !), la canne de goût vaut de 20 à 70€. Mais Thierry peut fournir également des pièces exceptionnelles, jusqu’à 1 000€ !
Une réparation, en général un problème de baleine cassée ou de tringle, coûtera de 10 à 20€.

Mais c’est assez ! Pourquoi « baleine » ? L’armature pliante a été initialement en roseau, en bambou, et seulement par la suite en fanon de baleine (d’où son nom), puis en acier, et enfin aujourd’hui en fibre de verre ou de carbone.

Une superstition révolue du début du XXe siècle disait qu’il ne fallait jamais ouvrir un parapluie à l’intérieur d’une maison. Simplement parce qu’à leurs débuts, il est arrivé que des baleines en acier sautent et blessent nos élégants ancêtres.

En revanche, le dicton qui assure que les belles femmes ont toujours de beaux parapluies se vérifie toujours... selon Thierry Millet. Pour les femmes le parapluie c’est l’élégance, pour l’homme c’est l’objet pratique, le stick anglais, le bâton de maréchal, parfois aussi un peu le symbole phallique. Le plus beau parapluie, Messieurs, c’est le Président !

Thierry Millet a fait l’École Boulle, travaillé longtemps dans les styles, dans le meuble, notamment chez Roche-Bobois, d’où il conserve un attachement sentimental pour Philippe Roche.

Qu’est-ce qui donne du peps à Pep’s ? Un grand sens de l’éthique. Thierry Millet est un ardent militant de l’écologie et du recyclage. Son obsession ? Le parapluie chinois qui ne coûte rien et ne vit pas longtemps, mais qui demeure imputrescible. Et chaque année ce sont ainsi, en France, quelque 17 millions d’exemplaires jetés, dont les Martiens retrouveront intacts les cadavres de nylon et de fibre de verre.
Thierry récupère et recycle les baleines pour résorber du mieux qu’il peut ce cimetière de ces éléphanteaux industriels. C’est sa croisade ! Toutes les marques proposées chez Pep’s sont françaises, Madame !

Pep’s, Réparation et vente - Parapluies, ombrelles, cannes, recouvrages sur mesures
www.peps-paris.com,
Métro Arts-et-Métiers ou Réaumur-Sébastopol
Bus 20, 38, 47, 75

André Balbo

Retrouvez aussi nos articles :
Que faire à Paris quand il pleut ?
Où acheter un beau parapluie à Paris ?
Où trouver un beau chapeau à Paris ?
Où et comment trouver les meilleures chaussettes à Paris ?

sources : Sylvain Sonnet, Émilie Lacape

En images

Adresse

Passage de l’Ancre - Entrées : 223, rue Saint-Martin ou par le 30, rue de Turbigo 75003 Paris

Horaires

Septembre à mai : du lundi au jeudi de 13h30 à 19h et le samedi de 9h à 12h30
Juin et juillet : du lundi au jeudi de 13h30 à 19h


Ce contenu peut aussi vous intéresser :

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.