.evous
> > > > >

Classes au ciné : Pathé se fait mettre en boîte par le Conseil de Paris

Depuis cet hiver 2012, le Pathé Wepler de la Place Clichy a mis en place un système de double tarification. Face à la menace de voir ce principe systématisé dans les salles du groupe, le Conseil de Paris a dit "que nenni" !

Est-ce le retour de la ségrégation sociale au cinéma ? Depuis la mi-décembre, le cinéma Pathé Wepler de la place Clichy (18e arrondissement de Paris) propose aux spectateurs d’un film diffusé dans sa toute nouvelle salle Pathé + de choisir entre les fauteuils classiques et les fauteuils de luxe, en cuir et inclinables, pour un à deux euros en plus. Des fauteuils "premium" à la première classe, il n’y a qu’un pas... Même si cela n’a pas encore été officiellement confirmé par le groupe Gaumont-Pathé, cette double tarification qui imposerait les moins fortunés d’assister aux films en ayant les places les moins confortables (juste devant l’écran pas exemple), pourrait être mise en place dans la future salle de Beaugrenelle, dans le 15e arrondissement.

Afin de parer à cette éventualité, les opposants au projet ont réussi à faire voter un vœu visant à mettre fin à la double tarification dans les cinémas de la capitale durant le Conseil de Paris du 25 mars 2013.

C’est à l’occasion de la sortie du film de Peter Jackson The Hobbit à la mi-décembre 2012 que la nouvelle salle Pathé + a été inaugurée. Dotée de deux projecteurs 4k (le plus haut standard d’image de cinéma numérique avec 4 fois plus de pixels par image) et de la technologie HFR (qui projette deux fois plus d’images par seconde, soit 48) et d’un son Dolby Atmos encore inédit en France, cette nouvelle salle possède des atouts technologiques indéniables.

Côté confort, les fauteuils de la salle ont été révisés. Recouverts de cuir, larges (une assise de 65 cm de large contre 59 habituellement) et inclinables, les fauteuils se présentent individuellement ou sous la forme "duo", sans accoudoir central, ce qui permet aux couples de se la jouer collé-serré. Problème : Ces fauteuils ne garnissent pas toute la salle, mais seulement les meilleures places. Tout autour, les spectateurs pourront trouver les habituels fauteuils en tissus rouge aux dimensions classiques.

Pour chaque séance, les spectateurs auront le choix entre trois tarifs : Un tarif classique à 12,20 euros (sièges rouges à placement libre), un tarif "premium" à 14,20 euros (sièges en cuir numérotés et ouverts à la réservation) et enfin un tarif ’duo" à 13,20 euros.

Ces pratiques tarifaires, qui rappellent celles des cinémas anglo-saxons, pourrait de l’aveu même de François Ivernel, PDG des cinémas Gaumont-Pathé, se répandre dans d’autres salles du groupe. Interrogé par Le Figaro pour savoir si cette expérience allait être étendue, Ivernel cherchait manifestement à gagner du temps : « Ce n’est pas impossible, mais nous manquons encore de recul pour l’affirmer ».

Mots-clés