.evous
>

Pourquoi visiter le Mont Saint-Michel ?

Qu’y a-t-il à voir au Mont Saint-Michel ? Quelle est son importance historique ? On vous dit tout sur l’un des sites les plus visités de France !

Monument historique, le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Avec plus de 2 500 000 visiteurs par an, il est l’un des premiers sites culturels du patrimoine français.

Son origine : vers 700 l’évêque d’Avranches fonde le Mont Saint Michel après avoir respecté la tradition des 3 songes. Ce fut immédiatement un lieu de pèlerinage. L’église préromane fut édifiée en 1000, c’est la fondation de l’abbaye bénédictine. C’est au XIe siècle que fut fondée l’abbatiale romane à la pointe du rocher.

Le XIIe siècle fut le témoin d’extensions des bâtiments en place. L’ensemble gothique ( 2 bâtiments de 3 étages, le cloître et le réfectoire) répondait à une initiative du roi de France Philippe Auguste au XIIIe siècle. A cette époque, le Mont avait un rayonnement intellectuel européen majeur, grâce à la traduction d’Aristote directement du grec au latin.

Au XIVe siècle, pendant la guerre de cent ans, l’abbaye dut être protégée par la construction de bâtis militaires qui ont tout de même permis de résister à un siège de 30 ans !

Au XVe siècle, le chœur gothique flamboyant de l’abbaye se substitue au chœur roman. La construction des logis abbatiaux de la façade sud a occupé le temps jusqu’à la révolution de 1789, où l’abbaye (comme bon nombres de ses consœurs) a été transformée en prison, après le départ des derniers bénédictins. On parle alors du Mont Michel.

En 1794, un dispositif de télégraphe dit du système optique de Chappe devient un maillon fort de la ligne télégraphique Paris-Brest.

En 1835, Violet-le-Duc confia à deux de ses élèves Paul Gout et Edouard Corroyer, le soin de restaurer l’abbaye. Pour la petite histoire, la femme de chambre d’Edouard Corroyer s’appelait "la mère Poulard". Pas de quoi en faire une omelette.

L’archange qui couronne la flèche de l’abbaye, à plus de 170 m du niveau de la mer, est une oeuvre de 1898 signée du sculpteur Emmanuel Fremiet.

Il subsiste toujours une activité spirituelle à l’abbaye du Mont Saint Michel. Depuis 2001, des frères et des sœurs des Fraternités monastiques de Jérusalem, venues de l’église Saint-Gervais de Paris, remplacent les moines bénédictins, qui désertèrent le Mont après 1979.

Pour le visiteur, Le Mont Saint Michel c’est un pont pour arriver au pied de l’édifice au milieu de la baie, mais c’est également la rue qui mène à l’abbaye.
Depuis la porte Bavole démarre la cour de l’avancée avec son corps de garde des bourgeois sur la gauche (aujourd’hui office du tourisme). En remontant, vous croiserez le logis du Roy actuelle Mairie, La maison de l’arcade et ses pans de bois, la maison de l’artichaut qui enjambe la rue, la maison de la sirène.

Tout ceci vous mène au pied de l’escalier du grand degré.
Visiter le Mont Saint Michel, c’est mieux qu’un phare breton ; 350 marches vous accueillent !

Le Mont Saint Michel, petit ilot rocheux, mais majestueuse curiosité nationale,mérite véritablement son titre de "Merveille de l’Occident".


VOIR AUSSI

Est-ce que le Mont Saint-Michel est ouvert aujourd’hui ?
Combien coûte l’entrée du Mont Saint-Michel ?
Comment aller au Mont Saint Michel ?