.evous
Guides France
  

Pénurie de carburant : Au tour de l’Île-de-France !

Des raffineries bloquées en avril 2023

La pénurie de carburant ralentit en France en cette fin de mois de mars 2024, mais elle pourrait se durcir de nouveau dans les semaines à venir avec la nouvelle grève prévue le 13 avril 2023 !
Comment éviter la pénurie et quand aura lieu la prochaine ? On vous dit tout !

Dernière mise à jour : lundi 10 avril 2023,    par: Morgan

Même si on parle de plus en plus de transition énergétique, la France et les Français restent très dépendants des combustibles fossiles. Or quand des raffineries font grève ou organisent des blocages, l’essence se fait rare à la pompe et les automobilistes doivent faire la queue de longues minutes, voire des heures, avant d’espérer pouvoir faire le plein. En période de crise, de Lille à Marseille, de gros encombrements et des files d’attente interminables se créent aux abords des lieux de ravitaillement.

Quand aura lieu la prochaine pénurie d’essence en 2023 ?

S’il est évidemment difficile de se projeter bien loin, il faut signaler que chaque grève touchant les raffineries peuvent provoquer de petite ou de plus importantes pénuries d’essence, car cela est souvent combiné avec des blocages. De plus, la guerre en Ukraine complexifie la situation.

Les raffineries sont appelées à la grève reconductible depuis le mardi 7 mars 2023 (dès le 6 mars au soir) pour protester contre la réforme des retraites. La grève est reconduite dans certaines raffineries, notamment après l’annonce de l’utilisation du 49.3, et une grande journée de grève et de manifestations est prévue pour le jeudi 13 avril 2023.

En attendant, début avril, après la Loire Atlantique et les Bouches du Rhône, c’était au tour de l’Île de France de connaître de grosses difficultés d’approvisionnement en carburant. La région parisienne est aujourd’hui la plus touchée avec près de 30% des stations déclarant une rupture d’au moins un carburant. Dans le Val-de-Marne, plus de 43% est en rupture partielle et plus de 8% en rupture totale, dans les Hauts-de-Seine, près de 50 % des pompistes se disent "en difficulté", et 34,7% à Paris...

En France, à date du 10 avril 2023, plus de 160 stations sont en rupture totale, et 1443 en rupture partielle d’après le site pénurie-mon-essence (voir plus bas).

Comment se préparer à la prochaine pénurie ?

Nos conseils après la visite de plusieurs stations d’essence :
Les grandes stations, aux cuves importantes, sont livrées en gasoil, en général la nuit ou le matin. A cause de la demande, la gasoil s’épuise en début d’après-midi. Identifiez donc une station importante et passez-y le matin !
En revanche, les petites stations ne sont pas ou mal livrées en gasoil. Souvent, elles servent quand même de l’essence.

Attention : il n’est possible de mettre cinq litres (maximum) dans un jerrican qu’à condition d’être en panne. Si c’est par précaution, pour prévenir une pénurie, c’est interdit par la Loi. Au maximum, il est possible de stocker chez soi jusqu’à 20 litres d’essence et de transporter jusqu’à cinq litres.

Où trouver de l’essence ou du gasoil en ce moment ?

Le gouvernement a mis en place un outils en ligne simple et gratuit permettant à la fois de comparer les prix des carburants, essence ou gasoil, mais aussi trouver les stations les moins chères près de chez vous. Pour vous renseigner à ce sujet, allez faire un tour sur le site Prix Carburant.

D’autre part, un autre outil permet de savoir en temps réel si la station essence près de chez vous dispose de carburant. Consultez sans hésiter le site Mon Essence.

Enfin, ce site collaboratif, Pénurie Mon Essence, propose une carte en temps réel des stations en difficulté d’approvisionnement.

Grève dans les raffineries de pétrole en France
Liste des stations service à Paris