.evous
>

Quand la Vendée se révolte, un 11 mars

Aujourd’hui, retour sur les prémisses d’une guerre civile violente qui a semé l’effroi dans une bonne partie de l’ouest de la France.

Le même jour en 1793 commencèrent les fameux Massacres de Machecoul qui débouchèrent sur la Guerre de Vendée opposant républicains et royalistes jusqu’en 1832. Alors que la première République française a décidé la levée en masse de 300 000 hommes destinée à grossir les rangs des armées, l’opposition est vive dans l’Ouest de la France et particulièrement en Vendée et en Charente. Résultat, en mars 1793, de nombreux Vendéens se soulèvent contre la Convention Nationale et fondent sur Noirmoutier et surtout Machecoul, une ville prospère et habitée par de nombreux bourgeois. Là, dès le 11 mars, une foule de cinq à six mille paysans et gens du peuple se livrent à d’atroces exactions qui s’étaleront jusqu’en avril. S’emparant de nombreuses villes de la région malgré les contre-offensives républicaines, les insurgés sèmeront la panique durant de longs mois et le bilan humain de ces événements sera de cent à plusieurs centaines de morts.