eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 18e > Actualités Paris 18e > Vie de quartier, Paris 18e > Vie citoyenne, Paris 18e > Rama Yade ira voter dans le XVIIIe

Rama Yade ira voter dans le XVIIIe

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par Morgan

La justice a rendu son verdict : Rama Yade, vice-présidente du Parti Radical, aura bien le droit de voter lors des prochaines élections. Le juge Lucie Furmaniak a estimé que la jeune femme politique remplissait toutes les conditions d’âge, de capacité et de nationalité pour être électeur. Le domicile Parisien de Rama Yade, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, a également été confirmé comme "domicile réel". Rama Yade pourra donc aller voter dans un bureau de vote de l’arrondissement, même si elle a été investie par son parti pour briguer à la circonscription d’Asnière-Colombes Sud en juin.

En avril 2011, l’ancienne secrétaire d’État annonçait quitter l’UMP par fidélité à Jean-Louis Borloo et au Parti Radical. Depuis, la native de Dakar a dû faire face à des polémiques à la chaîne. Il y eut d’abord celle liée à la sortie de son livre en novembre 2011, Plaidoyer pour une instruction publique publié chez Grasset et accusé de plagiat multiple.

Il y eut ensuite sa radiation des listes électorales de Colombes (Hauts-de-Seine ) en décembre de la même année pour irrégularités dans sa domiciliation. Le domicile en question était un local de permanence électorale. Louant un appartement à Colombes et faisant une nouvelle demande d’inscription dans un autre bureau de vote, la conseillère municipale de la ville avait à nouveau vu sa demande rejetée au motif que son appartement était vide. Saisi par Rama Yade, le tribunal d’instance de la ville avait ensuite rejeté sa demande de révision de cette dernière décision le 23 janvier.

Rama Yade, privée du droit de voter ? La politicienne ne se décourage pas, alors que les échéances approchent. Elle a ainsi déposé une demande d’inscription dans le XVIIIe à Paris, une demande qui a donc été acceptée légalement. La jeune femme s’est exprimé de façon laconique à ce sujet au sortir du jugement : « Le tribunal a confirmé que j’étais française, disait-elle, c’est-à-dire que j’avais le droit de vote. Je suis confirmée dans mes droits civiques et politiques les plus élémentaires. C’est bien ».

Toutefois, son éligibilité à la députation de la circonscription d’Asnières/Colombes-sud ne dépendra pas de cette décision. L’avocat de Rama Yade rappelait en effet, citant le Guide du contentieux électoral publié par le juriste Hervé Cauchois, que la candidate devait « prouver seulement qu’elle a vocation à être inscrite ». La preuve a été donnée trois fois déjà...