Paris eVous
Accueil Paris Plages Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Questions de société > Seniors > Réfome des retraites : ce qui vous attend

Réfome des retraites : ce qui vous attend

Dernière mise à jour : dimanche 25 janvier 2015, par Benoît

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi 27 août 2013 au soir les grandes lignes de sa réforme des retraites. Voici, en bref, les principales mesures qui risquent d’être appliquées en 2014... même si ces annonces doivent encore être confirmées lors du passage du texte de loi devant le Parlement à l’automne.

LIRE AUSSI : Calculer montant et âge de départ

Retraite à 60 ans version Hollande : la Cnav a répondu à vos questions !

Manifestation retraites : l’intersyndicale à Paris mardi 10 septembre 2013

C’EST ANNONCÉ POUR 2014 !

Un effort financier des retraités. Pas de hausse de la CSG mais la fin d’une exonération fiscale. Qui est concerné ? Les retraités ayant plus de 3 enfants et qui profitent d’une majoration de 10% du montant de leur pension.

Une hausse de la cotisation vieillesse. Cette fois, cela concerne les actifs, pas les retraités. Les cotisations salariales et patronales (côté salariés comme employeurs) vont augmenter de 0,15 point en 2014 puis de 0,05 point les 3 années suivantes.

La maternité mieux prise en compte. À partir du 1er janvier 2014, tous les trimestres non-travaillés au titre du congé maternité seront considérés comme étant cotisés.

Le temps partiel mieux pris en compte. À partir du 1er janvier 2014, un trimestre sera cotisé avec 150 heures équivalent Smic au lieu de 200.

POUR 2015 ET APRÈS

Travailler plus longtemps. Le rapport de la commission présidée par Yannick Moreau évoquait déjà une hausse de la durée de cotisation... Quel allongement ? Pas de révolution. Pour la génération 1956, l’ouverture des droits à la retraite se fait après 41,5 années de cotisation. Cette durée va continuer d’augmenter par la suite pour atteindre 43 ans à partir de la génération 1973. En revanche, l’âge légal de départ à la retraite resterait de 62 ans (pour ceux nés à partir de 1955) et de 67 ans pour la retraite à taux plein, comme décidé par la réforme de 2010.

La pénibilité prise en compte. À partir de 2015, un "compte personnel de prévention de pénibilité" sera mis en place. 20% des salariés correspondraient aux critères requis. L’avantage ? Des droits à la retraite qui s’ouvrent 2 ans plus tôt.

LE CALENDRIER

La phase de concertation des syndicats patronaux et de salariés s’est clos le 18 juillet. Suite à une convocation des organisations syndicales fin août à Matignon, Jean-Marc Ayrault a annoncé les grandes lignes de sa réforme le 27 août. Prochaine étape : présenter le texte du projet de loi en Conseil des ministres le 18 septembre, pour un vote à l’Assemblée nationale à l’automne 2013. Début juillet, le gouvernement annonçait déjà sa volonté d’une réforme en vigueur au 1er janvier 2014.

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !