.evous
>

Seniors et coronavirus : Risques et consignes

Dès le début de l'épidémie de coronavirus, les seniors ont été désignés comme {"population à risque"}. Qui sont réellement les personnes les plus fragiles ? Quelles sont les restrictions et consignes pour se protéger ?

Face au flot continu d’informations, il est parfois difficile de démêler le vrai du faux. Les chroniqueurs et spécialistes se succèdent sur les plateaux télé, s’exprimant sur l’épidémie de coronavirus et se contredisant souvent les uns les autres. Quels sont les faits avérés sur cette maladie ? De quoi est-on sûr à l’heure actuelle ?

Le coronavirus est-il dangereux ?
Ce virus est avant tout très contagieux : chaque personne infectée contaminera au moins 3 personnes en l’absence de mesures de protection. Par ailleurs, environ 15% des cas entraînent des complications et 5% de ces dernières nécessitent une hospitalisation en réanimation.

Les seniors sont-ils les plus à risque ?
Le virus touche toutes les classes d’âges, y compris les plus jeunes, chez qui on constate aussi des complications ou des formes graves. Néanmoins, si l’ensemble de la population peut être concernée, l’âge médian des personnes hospitalisées en réanimation est de 58 ans et l’infection au COViD-19 entraine des décès surtout chez les personnes âgées : les plus de 70 ans représentent 86% des décès.
Outre l’âge, vous devez redoubler d’attention si vous présentez certaines dispositions ou pathologies : obésité, insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, antécédents cardiovasculaires, hypertension artérielle, diabète insulinodépendant, pathologie chronique respiratoire, immunodépression congénitale ou acquise, cirrhose...

Quelles sont les consignes pour les seniors ?
Comme pour le reste de la population, le respect strict des gestes barrières est essentiel : se laver très régulièrement les mains ; tousser ou éternuer dans le coude ou dans un mouchoir ; utiliser des mouchoirs à usage unique ; ne plus embrasser ses proches, ni serrer la main ; rester à plus d’un mètre de distance les uns des autres.
La maladie se transmet par les gouttelettes (sécrétions projetées invisibles lors d’une discussion, d’éternuements ou de la toux). C’est pourquoi les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale sont indispensables pour se protéger de la maladie. Il est recommandé de réduire ses sorties et déplacements au strict minimum : pas de visite à ses voisins, pas de réunion amicale ou familiale.

S’il est recommandé de régulièrement nettoyer les surfaces (poignées de porte, boutons d’ascenseur, interrupteurs d’éclairage, surfaces d’écran tactile...) à l’aide d’un désinfectant, le gouvernement maintient que le port de masque et de gants n’est pas utile (en l’absence de symptômes). "Les gants peuvent servir de support au virus après souillage par des gouttelettes."

Que faire en cas de symptômes ?
Si vous avez des symptômes grippaux simples (fatigue, toux, fièvre), évitez les contacts. Vous pouvez appeler votre médecin généraliste. Il est possible d’être testé dans les laboratoires en ville, après contact du médecin traitant et prescription médicale.
Si votre état s’aggrave (difficultés respiratoires, malaise), contactez le SAMU Centre-15.

Un numéro vert répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.

A LIRE AUSSI :
Seniors : Comment s’occuper à la maison grâce aux contenus d’Internet
Démarches sur Internet : Une aide pour les seniors
Coronavirus : Une pandémie liée au changement climatique ?
Coronavirus : Comment bien vivre le confinement à la maison
Coronavirus : Les lieux ouverts à Paris