eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Musique > Vos artistes favoris > Sofia Essaïdi > Sofia Essaïdi est Cléopâtre : Le clip de ’Femme d’aujourd’hui’

Sofia Essaïdi est Cléopâtre : Le clip de ’Femme d’aujourd’hui’

Dernière mise à jour : mardi 30 janvier 2018, par Jean

Sofia Essaïdi, demi-finaliste de la Star Academy 3, a été choisie pour interpréter le rôle-titre de la comédie musicale de Kamel Ouali, Cléopâtre. Un nouveau départ pour la chanteuse, après le succès modeste de son premier opus Mon cabaret. Découvrez le clip du premier extrait du spectacle, Femme d’aujourd’hui.

Après l’échec de l’album paru à sa sortie de la Star Academy, la jeune Sofia Essaïdi ne baisse pas les bras. Elle est de retour sur scène en janvier 2009, au Palais des Sports de Paris, dans la nouvelle comédie musicale de Kamel Ouali, Cléopâtre. Cela faisait quelques temps que le projet murissait dans la tête du chorégraphe, depuis sa rencontre avec Sofia sur la troisième saison du télé-crochet de TF1. Après plus d’un an d’auditions, la jeune chanteuse ressort vainqueur du grand casting et décroche le rôle du célèbre personnage historique.
Le public y suit l’histoire de la dernière reine d’Egypte, cette femme de caractère qui incarne encore aujourd’hui dans l’imaginaire collectif la séduction, le pouvoir, la passion mais aussi la tragédie...

Le premier single extrait du spectacle s’intitule Femme d’aujourd’hui. Ce titre a été écrit par Lionel Florence et Patrice Guirao, et composé par Fabien Dubos, le batteur de Kyo. L’album dont il est issu est sorti dans les bacs en juin 2008.
Voici le clip de Femme d’aujourd’hui, un hymne à la liberté du corps et de l’esprit !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.